Hollande et l’automne des dangers

President françois hollande

La rentrée diplomatique de François Hollande, chef des armées et patron de la politique étrangère, s’annonce éruptive, comme les années précédentes. En 2012, pour sa première rentrée en tant que chef d’État, il avait tiré la sonnette d’alarme sur la situation au Mali et sur celle en Syrie. La France s’est activée dans les mois suivants pour soutenir l’opposition syrienne et pour préparer une opération militaire au Sahel. L’année dernière, il avait alerté sur le cas de la Centrafrique. Trois mois plus tard, la France intervenait Bangui.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.