Hésitations et inquiétudes : Pénible choix pour la déclaration de candidature d’IBK

Il ne faut pas se tromper. La peur semble dominer le camp présidentiel à quelques encablures de l’échéance du 29 Juillet 2018. Selon des informations concordantes, la cause du choix du Palais des Sports de Bamako pour la déclaration de candidature solennelle ce dimanche 27 Mai 2018  à 10h du Président candidat IBK. La commission d’organisation aurait souhaité faire l’événement à Sikasso, mais le Président IBK a rejeté cette proposition à cause de ses altercations personnelles avec le maire  Khalifa Sanogo. L’information a été confirmée par nos sources à la Koulouba. L’option de Ségou a été aussi rejetée à cause des récentes manifestations du CD-R, mais également de la multitude candidats originaires de la capitale des Balanzans à savoir Modibo KonéMamadou Igor DiarraMe Mountaga TallDramane DembéléM. Kané ou encore Cheick Modibo Diarra.

La carte de la région de KAYES a été écartée à cause de l’état dégradant de la route, conjugué avec les    humeurs de révolte de la localité de Kenieba dont les populations ont massivement exprimé leur volonté contre IBK. Aussi, la marche des femmes à Sadiola et de la faible mobilisation en sa faveur lors de son dernier voyage à KAYES. Moussa Timbiné aurait déclaré que le simple nom du Président de l’ADP Maliba Aliou Boubacar Diallo provoquerait de la colère chez le Président IBK qui le qualifierait d’ingrat et d’égoïste de son succès. Selon le Président du RPM, le nord étant peu bénéfique en termes de votants et instable à cause de l’insécurité, Bamako a été le choix définitif pour la déclaration de candidature.

 

Dans un Premier temps, les seigneurs du régime avaient décidé de choisir le 26 mars pour l’événement. Le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga les aurait alertés qu’en cas de faible mobilisation, le sort du Président IBK sera scellé pour de bon le même soir du lancement de sa candidature. Ensuite, vient l’option d’aller déclarer sa candidature dans une mosquée de façon sobre, surgisse de la bouche de Karim Kéita avant que le même Soumeylou Boubèye Maïga déclare que cela pousserait les chrétiens du Mali à voter contre le candidat et le RPM pour le restant de la vie de ce Parti.

 

Finalement, l’épouse du chef de l’Etat aurait décidé que l’événement se tiendrait au palais des sports avec des invités de marque exclusivement des VIP sous une Sécurité maximum. Toujours selon nos sources à la présidence, le chef de l’Etat a bonnement refusé que l’événement se tienne au palais des Sports qu’il estime petit. Il aurait recommandé de faire sa déclaration solennelle à Koulouba si le stade du 26 Mars n’est pas le souhait des responsables de sa coalition. Selon une autre source de la majorité, il y aurait une impossibilité de garnir le stade car les responsables hésiteraient à débloquer les fonds face au risque de ne pas réussir une vraie mobilisation. Mais cela pourrait être surprenant pour un parti au pouvoir qui dispose de tous les moyens.

 

Selon des sources, l’Apecam, sous la houlette de Bakary Togola prépare, pour la célébration du 30ème anniversaire, s’est engagé à mobiliser 4 délégués par village, afin d’assurer une mobilisation des paysans, des pécheurs et des éleveurs. Plus de 5 milliards seraient dégagés à cet effet pour soutenir la réélection d’IBK. L’Apecam est pourtant une association apolitique chargée de favoriser le secteur agricole de notre. Le chargé à la communication et à la mobilisation du PDES Nouhoum Togo que nous avons joint dit lancer le défi à la majorité de réussir à remplir le stade et d’atteindre une meilleure mobilisation. Mais de sources bien crédibles, des invitations ont été livrés au Général Moussa Traoré et au Pr Dioncounda Traoré. L’ombre d’Alpha Oumar Konaré planera donc sur l’événement.

 

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *