Hassane Sidibé, Ancien Député de Yelema : « Il faut couper l’aide publique aux partis politiques »

Convaincu que des milliards sont partagés entre les partis politiques au Mali pour zéro résultat, l’ancien représentant de la commune IV à l’hémicycle, Hassane Sidibé appelle de tous ses vœux l’arrêt immédiat de cette distribution gratuite de l’argent du contribuable malien.

Solennel dans son boubou blanc ; à sa gauche l’écrivain Magma Gabriel Konaté et à sa droite le journaliste Robert Dissa d’Africable Télévision pour lui poser des questions, le jeune ancien député du parti Yelema, Hassane Sidibé n’a pas été avare en mots. C’était au cours de l’émission ‘’Politik invité’’ dénommée le ‘’Sincèromètre’’ autour du thème « Etre député en seulement trois mois » sur l’Ortm ce mercredi 2 septembre 2020.

Le jeune cadre de Yelema n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Il pense, sans langue de bois, que les milliards du contribuable malien ne doivent pas être distribués gratuitement entre les partis politiques. De son point de vue, il faut couper cette aide aux partis politiques qui ne jouent aucun rôle dans le développement du pays.

En clair, l’ancien député trouve qu’avec la fin de cette distribution de milliards entre les partis politiques, il n’en restera peut-être que deux au Mali. Il précisera que si on lui donnait le pouvoir, il couperait la subvention aux 240 formations politiques au Mali pour l’investir dans d’autres secteurs de développement.

Pour lui, le court moment passé à l’hémicycle lui a paru trois ans. Et pour cause, Hassane Sidibé aura tout vu dans l’Assemblée nationale du Mali. « Nous avons constaté avec surprise le partage des postes à l’hémicycle », a regretté Hassane Sidibé qui a jugé légitime la lutte du M5-RFP. ‘’L’ancien nouveau député’’, comme l’appelait ainsi avec ironie Magma Gabriel Konaté,  a avancé que l’Assemblée ne doit pas être un soutien au président de la République.

Par ailleurs, Hassane Sidibé demandera aux militaires qui ont fait ‘’le coup d’éclat’’ de faire attention aux politiques qui, selon lui, ont échoué sur toute la ligne. « S’ils pouvaient depuis 1991 à aujourd’hui, on en serait pas là. Une révolution achevée doit aboutir au développement, mais au Mali, les révolutions sont toujours volées par les politiques à la dernière minute. Tous les Maliens doivent se donner la main pour que cette révolution soit la dernière. C’est pour quoi je dis aux militaires de faire attention pour sortir par la grande porte en devenant les dignes fils de Biton, Babemba, Samory, Soundiata etc», a laissé entendre l’interlocuteur de Magma et Robert.

Hassane Sidibé n’a pas paru comme un Malien qui désespère de son pays. Son optimisme est plus que jamais renforcé. A l’en croire, le Mali peut être un paradis au regard des richesses minières, fluviales et agro-sylvo- pastorales que le pays possède.

L’ex-député de Yelema, Hassane Sidibé puisque c’est de lui qu’il s’agit prône l’union sacrée autour de la construction du Mali avec un Malien nouveau.

Bazoumana KANE

Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *