Haidara au sujet de la tournée des religieux en occident : «Les bailleurs de fonds du Mnla renoncent à le financer »

Dans le cadre d’explication de la nature de la crise malienne à l’opinion internationale, les leaders religieux du Mali et la société civile ont effectué une tournée en Occident. Et la moisson a été fructueuse, dira Chérif Ousmane Madani Haïdara.

marche manifestation protestation foule anti contre charlie liberte expression ousmane madani cherif haidara mahmoud dicko

Expliquer les réalités maliennes, faire comprendre  aux autorités occidentales supposées soutenir le Mnla que le Mali ne connait pas de crise ethnique ou de couleur de peau étaient entre autres  les motifs de la tournée qu’ont effectuée les leaders religieux et la société civile dans certains pays européens.

Composée de hautes personnalités  comme  Cherif Ousmane Madani Haïdara et l’Imam Mahamoud Dicko, côté musulmans,  l’archevêque de Bamako, Mr Jean  Zerbo, représentant les chrétiens, et Ahmed Mohamed Ag Hamani, ancien Premier ministre, représentant la société civile, Yacouba Katilé, représentant les syndicats, la délégation a édifié les autorités  européennes sur ce qui se passe réellement au Mali.

A en croire Ousmane Madani Haïdara, la présence des Arabes et Touareg dans la délégation, notamment celle de l’ancien Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani,  a été un atout capital pour convaincre les autorités européennes.

Dans son allocution, il soulignera que  la délégation  est parvenue à démentir avec véhémence les allégations du Mnla. Elle  a démonté point par point les arguments qui faisaient croire à l’opinion internationale l’existence d’une guerre entre communautés au Mali.   Ce qui, dit-il, a contraint les bailleurs de fonds du Mnla à fléchir leur position. « Ils nous ont rassurés que le Mnla les avaient induits en erreur et qu’à partir de cet instant ils cesseront tout soutien  de quelque nature que ce soit à ce mouvement», précisera Haïdara sur les antennes d’une radio de la place. Il ajoutera que pour des raisons diplomatiques, il n’était pas opportun de citer ces pays contributeurs au Mnla.

Depuis cette annonce de cessation de soutien au Mnla, apprend-on, ses leaders ne dorment que d’un œil. Il y a quelques jours, précisent nos sources, les cadres du Mnla sont passés à nouveau à l’offensive diplomatique. Ils ont tenu des réunions en France avec des personnalités européennes. Cela, afin de parvenir à faire mentir les informations fournies par la délégation des religieux maliens et de la société civile, notamment cette de l’ancien Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani. Dont le plaidoyer est considéré comme un désaveu cinglant pour le MNLA.

Conscient que les propos du PM Ahmed Ag Hamani peuvent   faire échouer le projet de leur Azawad imaginaire, les leaders du Mnla sont à pied d’œuvre pour réactiver leurs réseaux afin  de prouver que la cause est juste.Fort heureusement, aux dernières nouvelles, cette opération de charme est loin de porter fruit car, tout a été compris par leurs bailleurs. Et ces derniers ne peuvent pas nier l’évidence.

Oumar KONATE

source :  Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.