Hadi Niangadou alias Djo Walaki 2e vice-président de l’AN, règle ses comptes avec Ras Bath et le ministre bathily : « Ceux qui accusent les autres d’adultère n’ont pas de dignité… Le ministre Bathily et son fils Ras Bath veulent déstabiliser le régime ! »

A l’issue du meeting populaire organisé au Palais de la culture par le Haut Conseil Islamique, l’honorable Hadi Niangadou, 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, que nous avons interviewé, répond sans détour à nos questions. Une exclusivité dans laquelle il s’attaque ouvertement au ministre MohamedAly Bathily et son fiston Ras Bath qu’il accuse d’être des déstabilisateurs du régime aux ordres de l’Occident. Lisez plutôt.

 honorable hadi niangadou depute codem

 

Quelles sont, honorable, vos impressions à l’issue de ce meeting du Haut Conseil Islamique ?

Le meeting s’est très bien déroulé et je pense que le message sera entendu.Mahamoud Dicko est intervenu à la radio en langue peuhle pour apaiser les douleurs de ceux qui ont perdu un parent, un enfant, un frère durant les affrontements. Aux dozos, qui sont sur place, je leur demande de rester calmes et s’entendre avec les Peulhs qui sont leurs voisins depuis plusieurs décennies. Tout ce qui est arrivé n’est que l’œuvre de Satan, d’où la nécessité d’oublier le passé même si ce n’est pas facile. Nous devons accepter le pardon car notre pays traverse déjà une crise plus profonde au nord. Au sud et au centre du pays, nous devons emboucher dans la même trompette pour la paix, nous entendre pour régler ce conflit avec nos frères des groupes armés, pour un Mali uni, prospère et développé.

Quelles sont, selon vous, les véritables causes des récentes tueries dans les régions du centre du pays ?

Les causes sont profondes et bon nombre de conflits au Mali ne sont pas forcément l’œuvre des Maliens eux-mêmes. Notre grand pays de culture, qui a rayonné par les empires et les civilisations, à travers notamment les villes comme Djenné, Tombouctou, peut être l’objet de convoitises, de jalousies, de la part de gens voulant semer le désordre.

A qui faites-vous allusion ?

D’abord je fais allusion aux Occidentaux qui mettent le désordre dans notre pays. Pour rappel, sous Moussa Traoré, certains membres du gouvernement souhaitaient le renversement du régime. Il existe des missionnaires de l’occident même sous le régime actuel, qui veulent la même chose.

Pouvez-vous être plus clair ?

Je veux vous parler du ministre des domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Aly Bathily, qui est en train de semer le désordre. Il est allé jusqu’à démolir des habitations à Souleymanebougou, tandis qu’il n’était ni le ministre de l’Urbanisme, ni le ministre de la Justice au moment des faits. Même si c’est un domaine de l’Etat, les propriétaires de ces maisons sont des Maliens ayant obtenu des permis de construire et qui y vivaient paisiblement. Au nom de quoi Bathily a-t-il le droit de démolir ces habitations ? Comprenez donc que de tels actes ne font aucunement honneur au régime. Qu’on se le dise, ce n’est pas IBK qui a ordonné ces destructions. IBK a promis de construire 50 mille logements pour les Maliens. Il n’a jamais dit qu’il allait casser les maisons des Maliens. S’il avait dit ça, on n’allait pas l’élire. Nous avons des gens qui veulent semer le désordre dans ce pays, en foulant au pied les décisions de justice.  Ce soi-disant magistrat de formation, de surcroît ancien ministre de la Justice, s’il est là pour se venger des populations, il ne pourra pas le faire. Pire, il dit qu’il ne respecte pas la décision de justice, ce n’est pas un homme de droit. Il est en train de défier le pays tout entier. Le président de la République, s’il voit et entend cela, doit prendre des dispositions adéquates.

Etant ministre, dont la nomination est actée par le président, Bathily dit qu’il n’a pas peur de personne. Moi je suis élu démocratiquement. Si lui il n’a pas peur, moi non plus je n’ai pas peur. Personne n’a donc peur, nous défendrons notre dignité.

Un commentaire sur les récentes accusations dont l’Assemblée est la cible ?

Ceux qui insultent d’autres et les accusent de commettre de l’adultère n’ont pas de dignité, ni d’éducation. Ce ne sont pas des musulmans, sinon ils ne le feraient pas, car c’est interdit par notre religion. Eux-mêmes n’ont qu’à se remettre en cause et se demander comment ils sont venus au monde ?Dans quelles conditions ? Sont-ils des enfants légitimes ou pas ? Ils doivent répondre à ces questions d’abord avant d’accuser les autres d’adultère à l’Assemble nationale. Eux-mêmes, comment sont-ils venus au monde ? Celui qui doit dénoncer de telles pratiques doit être un bon musulman, irréprochable, responsable et légitime, c’est-à-dire quelqu’un qui est né d’un mariage, qui connait son père et sa mère. Ça suffit. Le Mali c’est l’affaire de tous. C’est pour cette raison que nous évitons de semer la pagaille et le désordre. Ces gens-là ne peuvent même pas mobiliser 20 personnes. Ceux qui sont sortis (il fait allusion aux jeunes sortis manifester leur soutien à Ras Bath à Bamako, ndlr) sont des gens dont les kiosques ont été cassés.

Propos recueillis par ABD

Source: L’Enquêteur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *