Gouvernorat de Kayes : le vent de Konsinga a-t-il remporté   Baye KONATE ?

Sur la sellette depuis quelques semaines, dans l’Affaire de la mairie de Konsinga, le gouverneur de la région de Kayes, Baye KONATE, a été relevé de ses fonctions, lors du Conseil des ministres du 23 janvier 2019. Il a été remplacé à ce poste par le contrôleur général de Police, Mahamadou Zoumana SIDIBE. Destitution ou fin d’une mission ?

En attendant de voir clair dans les coulisses après cette décision, du côté de la commune rurale de Konsinga où le désormais ex-chef de l’exécutif régional serait à l’origine de nombreux abus de pouvoir contre les populations, l’on estime qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une sanction lui a été finalement infligée.

Pour rappel, le 19 décembre 2018, sous son ordre, un détachement de la garde nationale avait fait une descente musclée dans la commune de Konsinga. Conséquence, plusieurs personnes avaient été arrêtées dont des vieillards et des femmes et jetées en prison, rien que pour leurs convictions politiques, dit-on.

Cet incident avait eu lieu au moment où Baye KONATE avait juré de tout mettre en œuvre pour restaurer l’autorité d’un maire dégommé par sa population. Il s’agissait de Tamassa KEBE, farouchement contesté par la population. En tout cas, c’est dans ce jeu de ping-pong que le gouverneur vient d’être relevé par le Conseil des ministres du 23 janvier 2019.

Désormais, c’est le contrôleur général de Police, Mahamadou Zoumana SIDIBE, précédemment directeur général adjoint de la Police nationale, qui est en charge de l’exécutif régional de la Cité des Rails.

A.O

Source : Ziré-hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *