GOUVERNEMENT BOUBOU CISSE : – La loi sur le genre violée, les internautes critiques

Avec 38 membres dont 16 entrants et 9 femmes, la particularité de l’équipe gouvernementale du Dr Boubou Cissé marque le retour de certains leaders de l’opposition notamment Tiébilé Dramé, Oumar Hamadoun Dicko et Housseini Amoin Guindo. Le fait marquant de cette équipe est le non-respect de la loi 052 accordant un quota des portefeuilles aux femmes.

Trente cinq (35) ministères, un (1) ministère délégué, deux (2) secrétariats d’état contre trente deux (32) portefeuilles dans le précédent attelage, telle est la configuration de l’équipe gouvernementale dirigée par le Dr Boubou Cissé. L’équipe est renforcée par 16 entrées. Il s’agit de Michel Sidibé au ministère de la Santé et des Affaires sociales ; Malick Coulibaly à la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux ; Ibrahim Dahirou Dembélé à la Défense et des anciens Combattants ; Boubacar Alpha Bah à l’Administration territoriale et de la Décentralisation ; Tiébilé Dramé aux Affaires étrangères et de la Coopération internationale ; Baber Gano à l’Intégration africaine ; Oumar Hamadoun Dicko au ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique ; Ibrahim Abdou Ly au ministère des Transports et de la Mobilité urbaine ; Amadou Thiam aux Réformes institutionnelles et des relations avec la société civile ; Moulaye Ahmed Boubacar à la tête du ministère de l’Agriculture ; Housseynou Amion Guindo à la tête de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable : Témoré Tioulenta à l’Education nationale ; Pr Mahamadou Famanta à l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; Alioune Badara Berthé aux Domaines et des Affaires foncières et Hama Ould Sidi Mohamed Arby à la tête du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement social.

Les partants

Diarra Racky Talla, Tiéna Coulibaly, Pr Tiémoko Sangaré, Soumana Mory Coulibaly, Pr Abinou Témé, Pr Assétou Founé Samaké Migan, Pr Samba Ousmane Sow, Mohamed Moustaph Sidibé, Nango Dembélé, Kéita Aïda M’bow, Alassane Ag Mohamed Moussa, n’ont pas été reconduits.

Alors 13 ministres ont réussi à se maintenir à leur poste. Sambou Wagué à l’Energie et de l’Eau, Gal Salif Traoré à la tête du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Traoré Seynabou DIOP aux Infrastructures et de l’Equipement, Ndiaye Ramatoulaye Diallo à la Culture, Nina Walett Intalou à l’Artisanat et du Tourisme, Diakité Aïssata Kassa Traoré à la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Kané Rokiatou Maguiraga à l’Elevage et de la Pêche, Adama Tiémoko Diarra à l’Aménagement du Territoire et de la Population, Lassine Bouaré à la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Hamadoun Konaté à la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Thierno Hass Diallo aux Affaires religieuses, LELENTA Hawa Baba BAH aux Mines, Dr Boubou Cissé à l’Economie et aux Finances sont dans ce lot. Les permutations sont estimées au nombre de 7. Il s’agit de Yaya Sangaré désormais à la Communication, Harouna Modibo Touré à la Jeunesse et aux Sports, Jean Claude Sidibé à l’Emploi, Ag Erlaf à l’Industrie et au Commerce, Kamissa Camara à l’Economie numérique, Safia Bolly aux investissements, Amadou Koïta aux Maliens de l’extérieur.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *