Gestion moderne et intégrée du régime d’assurance maladie au Mali : Une vision éclairée du DG Luc TOGO

La direction générale de la CANAM vient de se doter un nouveau système informatique essentiel pour l’avenir de l’Assurance Maladie Obligatoire au Mali.

luc togo directeur general canam assurance

Lors de sa deuxième session extraordinaire tenue le 28 avril 2015, le Conseil d’Administration avait donné son accord pour la mise en chantier de ce nouveau programme en adoptant un budget rectificatif afin d’assurer la prise en charge de cette activité qui s’étendra sur les exercices 2015-2016.

Ainsi, la direction de la CANAM est entrain d’anticiper sur la fin de vie du progiciel ESQUIF et sa plate forme qui contient toutes les données de la gestion des assurés (immatriculation, gestion des droits à prestation) et la gestion des prestations des soins (liquidation des prestations et paiement des prestataires).  Le nouveau système informatique que la CANAM va mettre en place permettra aux organismes gestionnaires délégués d’éviter les risques d’arrêt de leurs activités.

La solution informatique préconisée consiste à apporter des solutions durables à des problèmes  tels que la fraude au niveau des assurés et des prestataires; l’indisponibilité dans les délais légaux des cartes d’assurés ; la non fiabilité des cartes d’assurés actuelles ; le délai relativement long dans le traitement des feuilles de soins  et la non traçabilité des transactions avec les prestataires.

En terme de fonctionnalités principales, le nouveau système d’information intégré comprend : l’immatriculation des employeurs et des assurés ; la gestion des cotisations ; la gestion des prestations ; l’extranet et ou le portail (gestion des prescripteurs, gestion des tiers payants, espace assuré) ; la dématérialisation des feuilles de soins et la production des cartes numérisées biométriques avec un point de sécurité contrôle visuel de la puce affichant le logo de la CANAM et couplée au NINA.

Les principaux avantages liés au nouveau système  pour les structures de gestion de l’AMO (CANAM, INPS, CMSS) sont multiples. Il s’agit entre autres de l’augmentation de la productivité ; de l’optimisation des coûts de gestion. Le nouveau système  est également bénéfique pour les prestataires conventionnés en terme de réduction des coûts et des circuits administratifs ; de la célérité dans le traitement des feuilles de soins ; de la traçabilité des opérations avec les structures de gestion de l’AMO ; de l’accès à des services complémentaires au travers d’un portail dédié.

Quant aux assurés, ils bénéficient, à leur tour,  de la simplification des démarches administratives ; de l’accès à des services complémentaires au travers d’un portail dédié et de la disponibilité des cartes dans les délais légaux.

Le système intégré préconisé est largement utilisé dans le monde. Nombreux sont aujourd’hui les pays africains qui ont basculé dans ce système  avec lequel travaillent .

C’est pour concrétiser l’engagement du gouvernement devant déboucher sur la mise en place d’une couverture  maladie universelle d’ici 2018 que le directeur général de la CANAM et son équipe ont décidé de se doter d’un tel instrument qui constitue le cœur de l’Assurance Maladie Obligatoire dans notre pays.

Antoine

Source: Nouvelle Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *