Gestion du pouvoir : IBK s’insurge contre les Maires

Un an après sa prestation de serment pour l’exercice des fonctions du premier magistrat de l’Etat, le président Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé à la nation malienne. C’était à la faveur d’un entretien exclusif accordé à la chaîne nationale (ORTM) et la chaîne continentale, la télévision Africable. Le o4 septembre 2O14, devant le peuple malien et la communauté internationale, IBK, élu avec plus de 77% des voix au suffrage universel, prenait l’engagement de gérer les affaires publiques pour le retour effectif du Mali dans le concert des nations. Une année après, l’heure était au bilan.

 president ibrahim boubacar keita ibk discours

C’est avec humilité et beaucoup de sérénité que le chef de l’Etat, a fait savoir que l’exercice du pouvoir au Mali, n’est pas chose facile compte tenu du contexte particulier. Tirant les leçons des événements survenus depuis sa prise de fonction, IBK a reconnu que malgré la réalisation d’actions honorables, beaucoup de défis, reste à relever pour l’atteinte des objectifs. Pour ce faire, il a réitéré sa détermination pour la poursuite des initiatives entreprises.

Par rapport à la situation sécuritaire, IBK a précisé que la négociation avec les frères armés du nord, constitue la seule solution pour la stabilité du Mali. Quant à la problématique de la lutte contre la corruption et la délinquance financière, le président de la République dira que les données resteront les mêmes. « Nul n’est et ne sera au dessus de la loi » a-t-il réaffirmé.

En ce qui concerne la mise en œuvre de la bonne gouvernance, IBK a déclaré que chacun doit jouer son rôle. A ce niveau, il s’est insurgé contre les autorités communales. Selon lui, les maires ne sont pas élus pour vendre uniquement les terrains, mais, ils doivent aussi assainir les villes.

Pour lui, la grève de l’UNTM a été un problème de communication. Parlant de la suspension de l’aide du FMI et de la Banque Mondiale, IBK dira que les choses rentreront dans l’ordre dans très peu de temps .Pour lui, il s’agit de mettre en règle les copies.

Jean Goïta

SOURCE: Le Pouce  du   9 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.