Général Siaka SanGaré, Directeur Général De la Délégation Générale aux électionS (DGE) Sur l’état Du fichier pour leS législativeS 2020: «Le fichier n’a pas connu de véritable changement car la loi électorale n’a pas changé »

Le premier tour des élections législatives 2020 est prévu pour ce dimanche 29 mars au Mali. Selon Siaka Sangaré, le directeur général de la Délégation Générale aux Elections(DGE), approché par nos soins, le mardi 25 mars 2020, sa structure est à pied d’œuvre pour que ces joutes électorales soient une réussite.

concernant le fichier électoral, on ne peut parler de vrai changement lors de ces élections législatives 2020. en fait, dit-il, les deux élections (présidentielle et législative), n’étant pas loin l’une de l’autre, devaient se tenir en 2018 avec le même fichier. nor-
malement, après l’élection présidentielle, précise Siaka Sangaré, devait se dérouler les législatives. Mais, ajoute le DG de la DGe,

il y a eu plusieurs reports. « néanmoins, la loi électorale est resté inchangée. en réalité, par rapport au cadre normatif et sur le plan technique, il n’y a pas eu de changement. Mais la cartographie a été bouleversée car les noms ont été établis par ordre alphabétique. en général, il n’y a pas eu de changement digne de ce nom. tout de même, des nouveaux électeurs ont été ajoutés à la liste. » pour ces législatives, a ajouté Siaka Sangaré, il y a eu de nou- veaux électeurs qui ont été ajoutés au fichier électoral. car à
chaque fois qu’il y a élection, on ajoute ce qu’on appelle les électeurs potentiels. «Il y a eu en 2018 et en 2019 des révisions qui se sont déroulées du 1er Octobre au 31 décembre. Ces révisions nous ont permis d’ajouter au fichier électoral des nouveaux électeurs, des radiés comme les morts et faire les transferts de ceux qui ont déménagé d’un quartier à un autre», a appuyé le général. par rapport au nombre des votants par bureau, il a fait savoir que la loi électorale dit que le bureau de vote ne doit pas contenir plus de 50 électeurs. et si un électeur de plus est ajouté à un bureau, précise le DG de la DGe, un
autre bureau de vote est créé. Mais ce travail est fait par les préfets, les gouverneurs, etc.
pour ces législatives, a rappelé le général Siaka Sangaré, le nombre des électeurs est arrêté par la DGe à 7663 464 repartis dans 22 147 bureaux de vote.

pour le succès de ces échéances législatives de 2020, Siaka Sangaré, a invité les Maliens à sortir massivement pour voter, pour montrer la vitalité de notre démocratie et donner plus de légitimités aux élus. «On ne peut qu’inviter les gens à aller retirer leurs

cartes d’électeurs pour sortir massivement et accomplir, le jour du vote, leur devoir citoyen. Une augmentation du taux de participation aux élections est un indicateur du baromètre de la légitimité des élus. Le taux de participation est aussi un indicateur de la vitalité de la démocratie. Les gens doivent sortir voter pour que ça soit un pouvoir démocratique», a déclaré
Siaka Sangaré.
Hadama B. Fofana

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *