François Hollande se rendra à l’investiture d’IBK qu’il assure de son soutien

PARIS (France) – Le président français François Hollande se rendra au Mali pour l’investiture du nouveau président élu Ibrahim Boubacar Keïta, qu’il a félicité pour sa victoire dimanche à la présidentielle, l’assurant que Paris resterait au côté de son pays, a annoncé mardi l’Elysée.ibrahim boubacar keita dioncounda traore soumana sacko sako francois hollande

Le président Hollande s’est entretenu par téléphone avec Ibrahim Boubacar Keïta et l’a félicité pour sa victoire et pour pour avoir tenu l’élection présidentielle dans des conditions de transparence et de régularité remarquables, selon un communiqué de l’Elysée.

Il l’a assuré que la France resterait au côté du Mali et a ajouté que tout doit désormais être fait pour réussir la fin de la transition dans ce pays.

Ce qui vient de se produire depuis l’intervention française le 11 janvier 2013, au nom de la communauté internationale, jusqu’à l’élection du nouveau président malien, est un succès pour la paix et la démocratie. Mais tout doit désormais être fait pour réussir la fin de la transition, le dialogue et le développement du Mali, poursuit le communiqué de l’Elysée.

Le président français a également, selon l’Elysée, salué le peuple malien qui s’est mobilisé pour ce scrutin et a manifesté ainsi son profond attachement à la démocratie. Il a rendu hommage à l’ensemble des candidats pour leur sens démocratique.

L’entourage de M. Hollande a indiqué à l’AFP que le chef de l’Etat retournerait au Mali, où la France est intervenue militairement, pour assister à l’investiture d’IBK prévue en septembre.

M. Hollande s’était rendu quelques heures au Mali le 2 février, trois semaines après le début de l’intervention des forces françaises dans ce pays.

La France est avec vous, la France est à vos côtés, la France est fière de vous, et moi je veux vous dire que je viens sans doute de vivre la journée la plus importante de ma vie politique, parce qu’à un moment une décision doit être prise, elle est grave, elle engage la vie d’hommes et de femmes, avait lancé M. Hollande.

La France est intervenue militairement le 11 janvier au Mali pour contrer une offensive de groupes islamistes armés qui contrôlaient le nord du pays et se dirigeaient vers Bamako.

(©AFP / 13 août 2013 13h34)

Source: Romandie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *