Forum public sur la gouvernance : L’engagement ferme des acteurs

L’hôtel Sheraton a abrité le vendredi dernier une rencontre du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP).
Présidée par le ministre de l’intégration africaine, Me Baber Gano, cette rencontre a enregistré les participants venus de l’intérieur du Mali et d’Afrique.
Sékou Traoré, le représentant national du MAEP au Mali a remercié les participants de leur présence avant d’inviter chacun à s’impliquer davantage pour qu’à la fin des travaux, un meilleur résultat soit présenté.


Quant au Pr Eddy Malika, directeur général du MAEP, il a remercié les autorités maliennes, particulièrement le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita pour ses efforts en faveur de la bonne gouvernance.
Il a ajouté que le MAEP est un outil de contrôle ou d’évaluation de la gouvernance en Afrique. Il regroupe 38 pays et mène des études et des enquêtes dans plusieurs domaines.

Prenant la parole, le ministre de l’intégration africaine s’est dit heureux de présider une telle rencontre. Il a, au nom du Président de la République et à celui du Premier ministre, salué les responsables du MAEP pour le choix porté sur notre pays pour abriter ce forum.
Me Baber Gano dira que le MAEP a été conçu par les Africains pour un suivi et évaluation des politiques de gouvernance dans leurs états respectifs.
Le Mali a adhéré au MAEP le 28 mai 2003. Selon le ministre Gano, la crise sécuritaire a empêché la publication des rapports d’enquêtes effectuées.
Auparavant, l’assistance a eu droit à une projection de film sur le MAEP, sa conception, ses domaines d’intervention et ses acteurs présenté par Dias Bongo, conseiller technique du MAEP.
Plusieurs exposés sur la gouvernance ont été faits par des éminents conférenciers. Le rôle des médias dans la gouvernance a été animé par Sidiki Konaté, l’ancien directeur de l’Ortm.
La prochaine conférence du MAEP se tiendra le 8 février 2020 en Ethiopie à Adis à Abeba.

Seydou Diamoutené

Source : Le 22 septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *