Focus : Réaménagement ministériel : maintien des délinquants à col blanc dans le gouvernement contesté par le peuple

Pour des raisons de décence ou de probité morale, le chef de la primature devait rendre son tablier parce que sa crédibilité a pris un sérieux coup dans l’attribution des logements sociaux à sa femme et enfants. Du coup, Modibo Keïta montre à l’opinion publique nationale qu’il se soucie peu de la bonne marche de notre pays.

modibo keita premier ministre chef gouvernement pm

Ce réaménagement gouvernemental n’apportera rien aux Maliens. Il compte dans ses rangs des ministres dont leur mauvaise gestion a été épinglée par des rapports de contrôle. Ces délinquants à col blanc font toujours s’adonner à leur sport favori : le détournement de deniers publics. Il faut prier fort pour ce peuple qui a trop souffert des politiques obscurantistes des dirigeants. Un Premier ministre de 75 ans et un président de la République de 70 ans égal bonjour les dégâts.

Réaménagement ministériel : le président de l’APCAM, Bakary Togola, orphelin

Le bouillant et richissime président de l’APCAM est orphelin de ceux-là qui auraient contribué à sa réélection par un holdup up électoral. Ce début d’année nouvelle commence mal pour Togola qui s’est battu comme un beau diable pour reprendre son fauteuil. Son ministre du Développement rural (son parrain) est évincé du gouvernement de même que le PDG de la CMDT. D’un coup, le président de l’APCAM perd son parrain de ministre et son PDG contonculteur.

Source: L’inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *