Fin du procès Amadou Haya Sanogo, liberté pour tous les accusés

L’affaire dite des bérets rouges a connu son épilogue ce 15 mars 2021. Le Général Amadou Haya Sanogo et coaccusés ont bénéficié de la liberté en vertu de la loi d’entente nationale.

 

Le leader du coup d’Etat de mars 2012 et ses co-accusés ont été fixés sur leur sort à l’issue de ce procès dont l’issue était dessinée à l’avance par plusieurs observateurs. En effet, un arrangement sous forme d’indemnisation des familles de victimes était déjà acté et la loi d’entente nationale devait favoriser la libération des accusés.

Le verdict de la cour d’appel de Bamako devrait ainsi clore juridiquement et définitivement l’affaire. Du moins sur le plan national, car une victime s’est déclarée mécontente de l’issue.

Réclamant toujours justice en lieu et place de l’amnistie, elle envisage de saisir les juridictions internationales.

Pour rappel, Amadou Sanogo et ses coaccusés avaient été arrêtés en 2013 pour l’assassinat de 21 bérets rouges. Après plusieurs tentatives infructueuses de procès, ils ont bénéficié d’une liberté provisoire en janvier 2020.

Source : Malivox

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *