Fin des travaux de l’assemblée générale de la maison familiale rurale : Des succès mais aussi de défis à relever

Les rideaux sont tombés sur les travaux de l’Assemblée Générale de la Maison Familiale Rurale, le dimanche 24 avril 2016, au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba. Mahamane Baby, Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’action citoyenne a présidé la cérémonie.

Mahamane Baby ministre Emploi Formation professionnelle porte parole gouvernement discours

il avait à ses cotés, le 2ème vice président de l’Assemblée Nationale, non moins président de la commission développement rural,M Sangaré, M Bamaga Maiga, directeur MFR, et le président Amadou Sénou.

Les MFR sont des établissements de formation agricole et artisanale de forme associative intervenant  dans les domaines de formation en agriculture, élévage, coupe-couture et Activités Génératrices de Revenus. L’association a, au cours de l’année écoulée mené des activités dans le sens de renforcer la capacité des jeunes, porteurs de projet, des femmes et des hommes en activité, et sont construits par les moniteurs en concertation avec les acteurs professionnels et familles. Implantée dans 5 régions et 21 MFR, plus de 500 jeunes sont formés et dont près de 250 femmes.

Malgré toutes ces réalisations, l’arbre ne doit pas cacher la foret. Les MFR ont besoin d’une meilleure association des parents au quotidien, et d’une implication des maitres stages. Aussi, la promotion et la valorisation des équipes.

Le ministre Baby pense que les MFR apparaissent comme un facteur incontournable pour faire face aux nombreux défis de développement économique et social auxquels notre pays est confronté en ce sens qu’elles encouragent et participent à l’édification d’un Mali prospère et en paix. C’est la raison pour laquelle, il a insisté auprès des responsables partenaires pour tout mettre en œuvre afin d’appuyer l’association dans l’atteinte des objectifs. Il a par ailleurs demandé à l’association de tenir d’une manière régulière leur assemblée générale comme il se doit.

Dougoufana Kéita

Source: La Sirene

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *