Fin de visite du PM à Kidal: Un retour promoteur de l’administration dans la région ? Le doute s’installe.

Le chef du gouvernement Dr. Boubou Cissé a bouclé ce week-end une visite de trois jours dans la 8e région, Kidal. Après un séjour bien mouvementé, le Premier ministre a fait des promesses, dont le retour de l’administration. Cependant la question qui se pose c’est de savoir si cette visite va permettre de changer la donne».

 

Quand même la plate-forme, signataire de l’accord de paix, sur cette question, reste pessimiste. « Je préfère attendre les résultats ».  En tous cas c’est ce que dit Fahad Ag Almahmoud, un des responsables de la plate-forme. Selon lui, ces genres de déplacements que le gouvernement effectue sur Kidal sont vides de sens du moment où le drapeau malien n’est pas autorisé d’être hissé sur la région. Il estime que la meilleure des choses serait de confier la sécurisation et l’administration de la région à l’État et non aux groupes armés. Fahad continue dans ces propos disant que « même son prédécesseur n’a rien apporté à ce qui concerne le rétablissement de la souveraineté du Mali sur cette partie du territoire ».

Certains habitants de Bamako rejoignent cette idée de la plate-forme. Selon eux, cette visite du chef du gouvernement dans la région de Kidal « impressionne seulement dans la forme ». Pour Moussa Touré, étudiant en droit à l’université de Bamako, « il faut du congrès ». Selon lui le gouvernement doit faire en sorte que Kidal soit partie intégrante du Mali. « Il ne s’agit pas d’aller visiter deux ou trois bâtiments administratifs et échanger avec les notabilités. Nous, on veut voir l’État à Kidal et voir les couleurs de la nation flottée dans la ville », exige  Fatoumata Sissoko fonctionnaire.

Nous avons voulu avoir la réaction de la CMA sur cette visite, mais les tentatives sont restées vaines. Quand même, c’est la coordination (CMA) qui a préparé la visite et la sécurité du chef du gouvernement et sa délégation pendant les deux passées dans la région. Selon ces responsables, « c’était un défi qui a été une réussite ».

Cette visite s’est tenue quelques semaines après le retour de l’armée

reconstituée dans la région. Elle se tient aussi dans un contexte de grave détérioration sécuritaire dans le pays.

  1. Haidara

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *