Fêtes nationales des pays nordiques : LE MINISTRE DIOP SALUE LES APPUIS CONSTANTS DE LA SUEDE, DU DANEMARK ET DE LA NORVEGE

Les pays nordiques (Suède, Danemark et Norvège) ont célébré mercredi dernier leurs fêtes nationales au restaurant Balassoko du Parc national.

abdoulaye-diop-ministre-affaires-etrangeres-malien

Les ambassadeurs de la Suède Eva Eméus, du Danemark Winnie Estrup Petersen et de la Norvège, Hege Hertzberg, étaient en compagnie du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, des représentants des missions diplomatiques et organisations internationales accrédités au Mali et de nombreuses personnalités.
« Nous commémorons aujourd’hui la fête de la Constitution de la Norvège du 17 mai, la fête de la Constitution du Danemark du 5 juin et le Jour du drapeau suédois du 6 juin. Cette année, nous avons décidé de nous unir pour les commémorer par une seule fête nordique, et nous sommes très heureux», a déclaré l’ambassadeur de Suède au Mali. « Ce qui nous lie est notre histoire commune et le partage des valeurs fondamentales inscrites dans nos constitutions. Nous avons bâti nos sociétés sur les droits humains, incluant les droits des femmes, nous les avons construits comme des sociétés démocratiques basées sur des règles et des lois avec un faible niveau de corruption. Des sociétés égalitaires dont les épaules les plus solides supportent les charges les plus lourdes », a ajouté Eva Eméus. Elle a rappelé que l’aide annuelle de son pays en faveur du Mali s’élève à 38 milliards de Fcfa. A cela s’ajoute une aide humanitaire de 9 milliards de Fcfa.
La Suède, a-t-elle souligné, est engagée dans la sécurité du Mali. Elle est un contributeur notable de la MINUSMA avec un total de 386 soldats et policiers et présentement un avion C-130. Elle participe également aux missions de formation des civiles et militaires, initiées par l’Union européenne (EUCAP Sahel Mali et EUTM). En plus, un bon nombre d’ONG danoises, norvégiennes et suédoises sont très actives au Mali, a précisé la diplomate suédoise. L’ambassadeur de la Norvège a, lui, remercié tous les partenaires maliens et internationaux pour cette grande collaboration. Il a aussi remercié ses collègues du Danemark et de la Suède pour ce qu’ils font au quotidien afin de faire la différence au Mali.
Quant au ministre des Affaires étrangère et de la Coopération internationale, il a salué la qualité des relations d’amitié et de coopération qu’entretiennent le Mali et ces pays, des relations qui ne cessent, chaque jour, de se développer, de se diversifier et de se consolider. Abdoulaye Diop a indiqué que l’appui du royaume de Danemark au Mali date des années 80 et ciblait essentiellement le domaine de l’hydraulique. L’ouverture d’une mission diplomatique à Bamako en 2006 et l’admission de notre pays au sein du groupe des pays prioritaires de la coopération danoise ont permis de diversifier la coopération bilatérale à travers de grands programmes d’appui dans les secteurs de l’eau potable, de l’agriculture, de la croissance économique et de la promotion de l’emploi.
Le ministre Diop a également salué le leadership de la Suède sur les questions d’environnement et de changements climatiques dans notre pays ainsi que son accompagnement dans la résolution de la crise au Mali. Il a aussi souligné que le nouveau programme de coopération Mali-Danemark pour la période 2017-2022, adopté en mai 2017, se décline en trois objectifs stratégiques à travers les thématiques ci-après: coexistence pacifique, consolidation de la paix et de la réconciliation.
Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a rappelé que la coopération Mali-Norvège a débuté dans les années 1980, à travers des actions des organisations norvégiennes engagées dans l’aide humanitaire d’urgence suite à la sècheresse dans le Sahel. Ensuite ce fut à travers l’investissement significatif du gouvernement norvégien dans le processus de paix dans le nord de notre pays ainsi que sa contribution à la mise en œuvre du Programme économique et social du Mali. La signature d’un mémorandum d’entente entre les deux pays en 1998 a permis la réalisation d’actions significatives dans plusieurs domaines : développement rural, environnement, éducation de base, décentralisation, bonne gouvernance, droits de l’homme, promotion de la femme, recherche et hydraulique villageoise.
Depuis le 17 décembre 2004, un nouveau mémorandum fixe le cadre juridique de l’intervention norvégienne dans les secteurs de l’éducation, de la gouvernance démocratique et des droits humains ainsi que du développement durable. Le ministre Abdoulaye Diop a saisi cette agréable occasion pour réitérer aux peuples et aux gouvernements du Danemark, de la Norvège et de la Suède, les sentiments de reconnaissance, d’amitié et de profonde gratitude du gouvernement malien, pour leur engagement constant aux cotés de notre pays dans la recherche de la paix et de la sécurité et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations.

Mamadou SY

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *