Faux débat de génération au sein du M5 RFP : Qui veut intenter un procès contre Mountaga Tall, Choguel K. Maiga et Mohamed Ali Bathily ?

Certains jeunes cadres au sein du M5 RFP, assoiffés du pouvoir et en manque d’arguments, font feu de tout bois par des propos malveillants  pour détourner le Mouvement du 5 juin de son droit et noble chemin. Obsédés par des postes, ces jeunes ont eu le toupet de vouloir mettre à la retraite toutes les grandes figures du Mouvement de résistance contre IBK, sous le prétexte fallacieux et incongru qu’ils ont occupé des postes de responsabilité sous IBK. Ces jeunes connus pour leur arrogance et leur populisme sont désormais en train de mettre en mal le M5 et créé de la zizanie pour distraire le peuple. Peut-on parler du M5 RFP sans ces figures qui ont accepté malgré tout d’affronter le régime ? Qu’on les aime ou qu’on les déteste, l’honnêteté intellectuellement doit nous pousser à reconnaitre qu’ils ont été d’un apport inestimable pour l’aboutissement de cette lutte héroïque contre le régime IBK. Pourquoi cet acharnement contre Mountaga Tall, Choguel K Maiga et Mohamed Ali Bathily ?

En reconnaissant leur part de responsabilité dans le bilan du régime IBK, les trois figures du M5 RFP qui font l’objet de discrimination se sont assumées en s’engageant corps et âme dans le noble combat pour déboulonner IBK et son régime. Mountaga Tall, Choguel Maiga et Mohamed Ali Bathily ont sans réserve, ni calcul joué des rôles prépondérants et ont  combattu avec force conviction,  foi et abnégation  le régime IBK. Ils étaient les principaux animateurs et ont accepté d’aller au charbon pour la noble cause qui est celle de débarrasser le Mali d’un régime corrompu et incapable à tout point de vue. Maintenant que la lutte ait été un franc succès les opportunistes, sans scrupules, sans foi ni loi sortent de leurs coquilles sous le couvert de la prétendue  jeunesse pour vouloir mettre à la retraite ceux qu’ils ont pompeusement appelés vieille garde ou anciens dignitaires du régime IBK que sont Tall, Maiga et Bathily. Heureusement pour eux les maliens ne sont pas dupes pour suivre ces aventuriers sans base réelle et qui ne sont mus que par leurs intérêts égoïstes. Fort heureusement que ces jeunes sont connus et désavoués par leurs camarades jeunes qui les connaissent  parfaitement pour leur populisme, leur arrogance et leur suffisance.

A César ce qui appartient à César, les trois personnalités qui font l’objet d’attaques de la part de deux jeunes cadres du M5 RFP, ont très largement contribué à affaiblir le régime, non pas par des invectives, comme savent faire ces jeunes, mais par des arguments cohérents, méthodiques et consistants. C’est à cause d’elles que même la communauté internationale a accordé du crédit au M5 RFP, car elle s’est rendu compte que ce Mouvement n’est pas que  religieux, mais plutôt politique. Deux hommes de droit tous avocats émérites, à savoir Mountaga Tall et Mohamed Ali Bathily et un vétéran et téméraire homme politique, Choguel Maiga, ont donné de la visibilité et de la lisibilité au combat du M5 RFP et grâce à leur audace le régime d’IBK a mordu la poussière. Ils étaient sur tous les plateaux de télévision et de radio pour défendre les revendications du Mouvement au regard du droit et de la Constitution, quand certains ne se préoccupaient que des dividendes qu’ils pourraient tirer en cas de chute du régime.

En définitive, nous sommes tous des adeptes du changement générationnel ou tout simplement de l’alternance, mais sur la base de la compétence, de l’intégrité morale. Ceux qu’ils appellent vieille garde à mettre à la retraite politique, valent mieux que ces jeunes opportunistes sans foi ni loi prêts à bondir, sans aucun scrupule, sur n’importe quel plat.

Youssouf Sissoko 

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *