« Facebookan »: Kamissa, la gaffe au service de l’Etat ou de Orange Mali ?

Les Facebookeurs maliens étaient ce lundi furax. La cause de leur colère était moins le gros bug enregistré chez l’opérateur Orange Mali qui enregistre, depuis samedi 27 juillet, des petits ennuis techniques sur son réseau d’appel et Internet. La bronca était plutôt dirigée, ce lundi, contre la ministre de l’Economie numérique et de la prospective, Mme Kamissa CAMARA qui a cru devoir informer les utilisateurs de Orange Mali qui n’arrivaient plus à se connecter des difficultés de l’Opérateur et les rassurer que tout est mis en œuvre pour leur permettre d’utiliser pleinement le réseau dans les plus brefs délais.

 

Revenait-elle au département de tutelle de donner l’information aux consommateurs ou à la société Orange Mali ? Cette dernière n’a-t-elle pas de service de communication pour qu’un ministre se charge de faire le crieur public ou l’avocat du diable ? Dans la mise en œuvre du service public, le ministère de l’Economie numérique a-t-il outrepassé ses prérogatives et porté atteinte à l’image du Gouvernement.

Les échanges entre les utilisateurs sur le sujet ne ménagent guerre la patronne du numérique malien. A quelques indulgences et compréhensives près, c’est une condamnation unanime de Mme Kamissa CAMARA qui, pour beaucoup, est une incorrigible gaffeuse. C’est le sujet du Facebookan de ce mercredi 31 juillet 2019.     

Drissa Traoré

«Chers clients, des difficultés d’appels sont constatées actuellement pour les clients prépayés. L’internet fonctionne normalement. Tout est mis en œuvre pour un retour rapide à la normale. Orange vous prie d’excuser les désagréments et vous remercie de votre fidélité.» Sinon cela faisait longtemps que cette situation prévaut, sans que Orange communique… Hélas !

Makaïnsa Sidibé @Makainsa

Est-ce au ministère de communiquer sur les incidents survenus sur le réseau des opérateurs ? Ha le Mali !

Kaou Abdramane Diallo

C’est quoi ça ? C’est quel gouvernement ça ? Tu es de quel côté ?

Malick Konaté

Kaou Abdramane Diallo, c’est le gouvernement du Mali même.

Amadou Cissé

Mal inspiré.

Diango Coulibaly

Tu vois ta Kamissa non. Je ne manquerai à l’avoir dans les jours à venir… Elle me trouvera sur son chemin.

Princy Cissé :

C’est honteux ce comportement du ministre.

Abdoulaye Mahamadou :

Foutaises tout simplement … Ils disent le service voix, mais c’est complètement faux ; même Orange money et la connexion internet ne passent plus !

Amadou AL Saoud Ben :

Un gouvernement de woyi wayi, ferait mieux de défendre tes populations contre des mafias. Mr le ministre, il faut revoir le cahier de charges avec orange mal.

Kass Doumbia

Loool ! C’est un ministère qui a publié ça? Bon, moi je démissionne du Mali. Kabako. Samba Gassama General tu vas devoir accepter ma démission, looool.

Deye Moutawakil

Je n’y crois pas!!! Mais Diable, que fait le Ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective dans cet imbroglio technico-commercial? Vous êtes devenu porte-parole?

Malick Mohamed Diallo :

Elle est suspect numéro 1.

Adam Coulibaly :

Ah ! Donc le ministère ne doit plus nous informer? Malick Konaté, je vous avais suivi depuis la Marche contre Boubeye en pensant que vous étiez un journaliste réfléchi, mais vous me donnez limite tort là. Continuez à nous informer des vraies choses svp et pas les futilités. Merci

Malick Konate :

Adam Coulibaly le réseau n’a pas de canon de communication pour informer ses clients ?

Adam Coulibaly :

Sur le tweet ils disent qu’ils ont été informés, donc c’est leur rôle d’informer les citoyens non? Ce n’est pas nouveau et ça se fait dans d’autres pays. Pourquoi au Mali on est toujours contre tout mon frère ? Allah kama an ya changé doni. Surtout vous, j’apprécie beaucoup ce que vous faites. Wallaye, mais là, je suis un peu déçu. Remettons nous en question un jour.

Malick Konate :

Adam Coulibaly peut-être qu’on ne parle pas du même tweet. En plus, ce n’est pas leur rôle de nous transmettre le message du réseau, mais de nous dire ce qui se passe, pourquoi, comment et solution… Bon bref ! Soyez sûre que, mes différents tweets que vous appréciez ne sont pas aimés par des milliers de followers aussi. Vice-versa aussi. Merci pour l’estime et je note vos conseils.

Laeticia Bathily :

Adam Coulibaly, la manière de tourner le message n’est pas digne d’un ministère à mon humble avis. Je ne discute pas le fond, mais la forme. Ici, tout porte à croire qu’ils se font porte-parole de Orange. Si le message avait été tourné autrement, en mettant en exergue plutôt le fait que le ministère s’est intéressé au problème, qu’il a cherché à en connaître la cause et que Orange l’a rassuré de tous les moyens mis en œuvre pour le résoudre, là on parlerait d’une bonne communication. Tout ça pour dire qu’ils auraient pu faire mieux.

Papis Korera :

Malick Konaté l’Economie Numérique veut dire quoi?

Marc Dara :

Elle n’a rien à faire.

Marc Dara :

Malick Konate, ben oui sinon ce n’est pas à elle de relayer le message de Orange !

Starti Bouzani :

Toi tu ne t’es jamais dit que peut-être le ministère en question a pris les devants avant d’être interpellé par la population ?

Galedou Soumy :

Un ministre chargé de com ou chargé de mission ?

Malick Konaté

Le Ministère de l’Économie Numérique et de la Prospective est devenu porte-parole du réseau Orange-Mali.

Le Mali est vraiment tombé plus bas à tel point qu’un ministère se rabaisse jusqu’à jouer le rôle d’un service client de Orange Mali. Voilà le résultat des nominations par copinage.  Dans un pays sérieux, le réseau Orange Mali aurait été sévèrement sanctionné à cause des pertes enregistrées et du fait de la négligence.

Robert Dissa :

ORANGE MALI, la grande foutaise. « Cher client, des difficultés d’appels sont constatées actuellement pour les clients prépayés. L’internet fonctionne normalement. Tout est mis en œuvre pour un retour rapide à la normale. Orange vous prie d’excuser les désagréments et vous remercie de votre fidélité.» Internet ? Mon Dieu, mon grand-père au village en fait quoi ? Excuser les désagréments ? Et les problèmes restés sans solution ? À l’heure-là, un médecin est injoignable à cause de vous et un enfant est en train de souffrir par votre faute.  Si vous pouvez juste savoir ce que  ça fait une seule minute sans votre orange dans notre pays. Vous gâtez tellement d’affaires, tellement de situations.

Nous remercier de notre fidélité ? C’est incroyable ! Hallucinant. Dès lors qu’on a pris vos unités ne sommes-nous pas obligés d’être fidèles ?  Franchement, foutez-vous de nous, mais vos excuses, pas du tout, mais alors là, pas du tout acceptées. De n’importe quoi !

Robert Dissa :

Aboubacar Sidick Fomba tu imagines combien c’est grave.

Aboubacar Sidick Fomba :

Robert Dissa, c’est pourquoi je suis dans tous mes états à cause de ce communiqué de honte mondiale.

Mohamed Cisse :

M. Fomba, je pense que le Ministère se soucie du manque d’information sur la situation. A mon avis, c’est juste dans le souci de rassurer les citoyens, en attendant que la situation revienne à la normale. Voyons aussi le bon côté des choses.

Aboubacar Sidick Fomba :

Mohamed Cissé explique-moi alors le rôle du ministère de l’Économie numérique et de la prospective.

Évitons de tout défendre au risque de se faire ridiculiser.

Tu as vu dans quel pays cet état de fait ?

En la matière, c’est Orange Mali qui fait un communiqué et non le ministère.

Mohamed Cissé :

Aboubacar Sidick Fomba oui je vous comprends mon cher. Je suis juste en train de dire qu’on peut tirer le côté positif aussi. Ce n’est pas que je les défends, mais c’est ma façon de voir la réaction. D’autant plus que c’est le Message de Orange qu’ils ont vulgarisé aux fins d’informer les citoyens

Malick Konate :

Mohamed Cissé pourquoi ils ne partagent pas les messages des citoyens pour informer l’opérateur ?

Aboubacar Sidick Fomba :

Mohamed Cissé justement c’est ça la bêtise.

Mohamed Cissé :

Bon, Malick Konate, dans ce cas précis, c’est une situation inhabituelle, et les citoyens peuvent être informés par une autorité et par la société aussi. Et en même temps voir avec Orange comment rétablir la situation dans les meilleurs délais. C’est comme ça que je conçois la chose.

Aboubacar Sidick Fomba :

Mohamed Cissé dans ce cas, il faut revoir cette manière de concevoir les choses, sinon tu ne feras que concevoir l’inconcevable.

Malick Konate :

Mohamed Cissé, les citoyens sont victimes (vol, censure, mauvaise qualité du réseau, etc.) de ça chaque jour… Vous avez vu le ministère faire un communiqué dans ce sens ? Ou interpeller l’opérateur ?

Mohamed Cissé :

Aboubacar Sidick Fomba, Ok je prends note. Je pense que nous nous exprimons tous pour le bien-être du Peuple. Espérons que la situation se rétablisse vite et que le Ministère continue dans sa quête de répondre à nos attentes.

Malick Konate :

Aboubacar Sidick Fomba que le ministère arrête de nous insulter.

Aboubacar Sidick Fomba :

Mohamed Cissé je comprends ta bonne foi pour ce pays, mais à ce niveau soyons intraitables sur ces genres de comportements.

Adam Dicko :

Ils mentent !

Abdoulaye Kone :

Donc le Ministère ment également. Point.

Moussa Ibrahima Maiga :

Ils sont complices, chacun gagne sa part comme ça.

Lijolove Lagare :

Affaire d’actionnaires tu connais ?

Bréhima Mamadou Koné :

Robert Dissa, tu sais que le vrai problème se situe au niveau de la régulation et des associations de consommateurs. Sous d’autres cieux, on n’ose pas. Mais bon, ici, c’est autre chose. On fait avec. Ma 3G ne marche pas depuis 6, je n’ai d’explication à ça.

Robert Dissa :

L’organe de régulation doit s’assumer, sinon, ça ne va jamais s’arrêter. L’autre solution, des tirs groupés de la presse, ils auront peur.

Sory Ibrahim Coulibaly :

Comme par magie, énervé que mes appels ne passent pas; je viens sur Facebook et la 1re pub que je vois parle de la cause de mon énervement. Franchement on a que faire des excuses bidon, on a payé les unités pour régler nos besoins à temps.

Abdoul Karim Maïga :

C’est l’arnaque doublée de la grande foutaise ! Orange n’a jamais respecté le consommateur malien, bien que nous soyons l’un des plus gros marchés de France Télécom. Comme si cela ne suffisait pas, Orange fait dans les autres pays, plus qu’elle ne fait au Mali. Sans vous et moi, Orange n’est rien. C’est nous qui l’avons mise là où elle est. Donc, réagissons !

Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *