« Facebookan »: haro sur le gouvernement

Suite à l’attaque du village dogon de Sobame Da, situé à 26 kilomètres de la commune de Sangha, dans le centre du pays, dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 juin 2019, les internautes ne sont pas allées avec le dos de la cuillèrepour dénoncer l’incapacité du régime IBK à assurer la sécurité des populations et des biens. Votre Facebookan du jour !

Nkoné : «le pire est en train de nous arriver » 

Le pire est en train de nous arriver. Incapable d’organiser des élections, Nomination par liens parentaux, Incapacité à réorganiser une école digne de ce nom, et pire Incapacité de défendre son pays, misère de tout un peuple. Que dire encore.Voilà ce que le pouvoir IBK a réservé au grand Mali, Pays craint dans le temps tant les hommes qui composaient son armée étaient prêts à mourir pour leur patrie. Pays de la sous-région dont le système éducatif était le plus envié tant les cadres étaient très bien formés. Aujourd’hui on parle de 10, 20, 35,95, 100 morts par-ci et par-là. Demain combien allons-nous compter ? La grande muette qui elle aussi subit des lourds fardeaux de cette atrocité allez-vous continuer à suivre un homme qui n’a aucune estime pour son pays et son peuple. Allez-vous continuer à suivre un homme qui n’honore jamais sa parole? Hier c’était Kidal, Gao, Tombouctou. Aujourd’hui C’est Koro Bankass, Douentza Koury et demain, ce sera où ? Vous les vaillants soldats, le peuple vous regarde impuissant mais n’a pour seul espoir que vous pour le faire sortir de cette situation. Un peuple passif qui confie son destin à autrui est appelé à disparaître. Arrêtons d’accuser les autres, la France en particulier. Mieux vaut tard que jamais. A bon entendeur salut.

Ama : «Paix aux âmes des disparus »

Les institutions maliennes doivent se démettre et sortir dignement, afin que d’autres alternatives puissent être mises en œuvre, car elles ont lamentablement échoué sur toute la ligne. Paix aux âmes des disparus. Pour le bonheur des Maliens ? Quelle hypocrisie pour ce pays et quel dommage que les mêmes politiques continuent.

Kamiss : « j’ai bien peur » 

Ministère malien de la Défense; compteur mécanique macabre de citoyens maliens qui se font massacrer par d’autres Maliens ? Oui, j’ai bien peur que ce ministère ne soit confiné à ce misérable rôle. Ce qui à mon sens n’est pas très glorieux !

Ba vieux : « La conclusion est simple »

Moi, en tout cas je me pose vraiment la question comment un président, son PM et ses ministres peuvent tranquillement dormir et grossir pendant que les citoyens sont sauvagement massacrés tous les jours que Dieu fait. Les démissions, les révocations et les radiations devaient se compter en cascades!

La conclusion est simple: ils sont venus à la soupe et non pour servir le Mali!

Don tè wele don na! S’il vous plaît qu’on ne fasse plus référence à Firhoun, à Soudiata, à Tieba et son frère Babemba, sinon ça nous attirera la malédiction, car eux ne pouvaient jamais imaginer que leurs enfants, arrières petits-enfants tomberaient si bas.Une cinquantaine de généraux tranquilles dans la capitale et les pauvres se font tuer ! On n’a jamais entendu qu’un colonel à forte raison un général est tombé sous les balles. Ça, c’est quelle stratégie. Je sais qu’un général ne porte généralement pas la kalachnikov pour tirer au front, mais ils doivent s’approcher lorsque tous leurs plans dans les bureaux feutrés prennent l’eau. En tout cas ce n’est pas le pauvre paysan d’Ogossagou qui doit tomber avant que le général de l’armée malienne ne soit atteint.

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *