FACE AUX DEPUTES MALIENS : Blaise Compaoré prône le dialogue pour le règlement de la crise

Le président Blaise Compaoré, lors de sa visite de travail et d’amitié dans notre pays le 30 juin dernier, a rencontré les députés. Aux élus de la nation, le Médiateur de la Cedeao dans la crise malienne a donné des assurances sur son engagement et sa détermination à accompagner notre pays dans un règlement définitif de la crise qu’il traverse depuis janvier 2012.

 Blaise Comparoré president burkinabe fasso visite mali

«L’engagement du Burkina Faso dans la résolution de la  crise politique et armée qui frappe le Mali depuis 2012 est fondé sur notre conviction, que seul le dialogue est source de compréhension mutuelle et peut permettre le règlement pacifique du différend entre le gouvernement et les groupes armés du nord, dès lors que ceux-ci ne ressortissent pas du terrorisme international et de la criminalité transfrontalière». C’est en ces termes que le président du Burkina a réaffirmé  sa ferme volonté d’accompagner le processus de sortie de crise.

Pour le médiateur de la Cedeao,  cet engagement se traduit  par la mobilisation continue du gouvernement burkinabè aux côtés de Bamako pour l’avènement d’une nation malienne prospère, riche de sa diversité et de son unité et aussi pour un Mali, acteur majeur dans la construction d’un espace de paix, de sécurité et de progrès dans notre sous-région Ouest-africaine. Il a ensuite réaffirmé sa confiance aux accords de Ouagadougou tout en rappelant qu’il jouera son rôle de médiateur jusqu’au bout.

Au cours de cette rencontre avec les députés, Blaise Compaoré a invité l’opposition et la majorité  à l’unité autour du pouvoir dans la gestion de cette crise. Il a appelé à rechercher le consensus sur les grandes questions  de la nation. Selon lui, le Burkina ne peut et ne saurait soutenir aucun rebelle contre le Mali avec qui le Burkina -Faso partage  l’histoire et la culture. «La crise malienne  affecte des pays comme le Burkina Faso, le Niger, la Guinée. Donc il est important pour nous de partir vite au dialogue pour le règlement de la crise sécuritaire dans le septentrion malien, notamment à Kidal» a insisté le médiateur de la Cedeao face aux députés.

Après la rencontre,  le président du groupe parlementaire APM, l’honorable  Zoumana N’Tji Doumbia a salué l’engagement de Blaise Compaoré pour la recherche d’une solution à la crise du nord en mettant un accent particulier sur l’unicité, la laïcité, l’indivisibilité et la forme républicaine du Mali.

Nouhoum DICKO

SourceLe Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.