Exigence de la démission d’IBK: la CCSC/PURN invite le M5 à y renoncer

Devant l’évolution de la crise sociopolitique que traverse notre pays, la Coalition Citoyenne de la Société Civile pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation Nationale (CCSC/PURN), à travers une déclaration et un communiqué exprime sa forte préoccupation. Elle invite les acteurs du M5-RFP à renoncer à l’exigence de la « démission du Président» ; ‘’toutes les parties prenantes à s’inscrire dans une dynamique de dialogue apaisé et constructif et à renoncer au mécanisme de « marches et de contre marches » qui peut engendrer la violence’’ ; se félicite de l’adresse à la nation du Président du 14 juin 2020 à travers laquelle il s’engage à la mise en place d’un Gouvernement de changement capable de prendre en charge les préoccupations de la nation.

 

La CCSC/PURN que dirige l’ancien Premier ministre Ag HAMANI est composée de 69 associations et faîtières de la Société civile, dont CRI-2002, présidé par Dr Abdoulaye SALL, vice-président de la Coalition. Elle a pour mission l’observation, la veille, l’alerte, l’interpellation et la formulation des propositions alternatives aux grandes questions de la Nation. Voici la substance de sa déclaration du 16 juin.
Fidèle à ses valeurs et principes directeurs de Citoyenneté, de Patriotisme, de Tolérance, d’Indépendance, de Justice, d’Unité et de Paix,
Fortement préoccupée par la situation actuelle du pays qui est très fragilisé par une insécurité persistante, l’effervescence du front social et politique ravivé par les contestations post-électorales, l’impunité, la forte détérioration de l’autorité de l’Etat, situation que vient aggraver la pandémie du COVID-19,
Prenant acte de la Déclaration du Rassemblement du CMAS, FSD, Espoir Mali-Coura du 05 juin 2020 exigeant « la démission du Président de la République et la dissolution des autres Institutions»,
Préoccupée par le déficit d’opérationnalisation et d’efficacité des mécanismes du dialogue mis en place y compris le Dialogue National Inclusif,
Consciente de la fragilité structurelle et fonctionnelle de la société civile et des partis politiques,
Soucieuse de la préservation des valeurs cardinales de notre société faites de tolérance, de courage, de paix, d’unité, de solidarité, de justice et de règlement de tout différend par la voie pacifique,
Salue et soutient le point de presse du jeudi 11 juin 2020 du Cadre d’Action de Médiation et de Veille des Confessions religieuses et des Organisations de la Société Civile au Mali,
Remercie les personnes physiques et morales publiques et privées nationales et internationales qui n’ont cessé d’apporter leurs soutiens appréciables au Gouvernement et au peuple malien dans la lutte qu’ils mènent contre le terrorisme, l’insécurité, le banditisme et la COVID-19,
La CCSC/PURN :
Invite les parties à plus de retenue et à éviter à tout prix la violence qui conduira infailliblement le pays dans le chaos,
Invite les Auteurs du Rassemblement du 05 juin 2020 à renoncer à l’exigence de la « démission du Président de la République »,
Se félicite de l’adresse à la nation du Président de la République du 14 juin 2020 à travers laquelle, le Président exprime son engagement solennel : à poursuivre la recherche des solutions aux préoccupations des Maliens dans les domaines de la sécurité, de l’éducation, de la santé et du développement, à recourir toujours au dialogue politique et social conformément aux principes démocratiques et dans ce cadre sa disponibilité à rencontrer les acteurs du Mouvement du 5 juin 2020, à la mise en place d’un Gouvernement de changement capable de prendre en charge les préoccupations de la nation.
Invite le Gouvernement, la Classe politique, la Société Civile à renouer avec un dialogue sincère, seul gage de résolutions des crises.
Invite le Peuple malien, sans distinction aucune de race, de sexe, de religion et d’opinion politique, à préserver les valeurs cardinales de notre société qui consacrent le règlement de tout différend par la voie pacifique,
Invite l’ensemble des composantes de la nation à mettre le MALI au-dessus de toute autre considération,
Prend acte de la démission du Gouvernement et de la nomination d’un Premier Ministre et exprime le vœu que le nouveau Gouvernement réponde aux préoccupations essentielles du pays pour apaiser le climat social et politique,
La Coalition Citoyenne, après avoir condamné fermement l’enlèvement criminel de l’Honorable Soumaila Cissé, Président de l’URD, Chef de file de l’opposition, réexprime son soutien à sa famille et invite le Gouvernement et toutes les bonnes volontés à œuvrer pour sa libération immédiate sain et sauf,
La Coalition Citoyenne de la Société Civile pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation Nationale réaffirme sa disponibilité à contribuer dans le respect de la légalité et de son indépendance à l’apaisement du climat social gage d’un développement économique, social, et culturel durable.
Que Dieu veille sur nous et bénisse le Mali !

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *