Etat-major général des armées : Après Dahirou Dembélé, voici le Général de Division Mahamame

GÉNÉRAL MAHAMANE TOURÉ chef etat major armée refondation mali

Général de Division, Mahamame Touré qui préside aux destinées de l’Etat-major général des armées. Il succède ainsi au Général de brigade Ibrahim Dahirou Dembélé.

 

 

 

Le Général de Division, Mahamame Touré, a pris fonction le 22 novembre 2013, au terme d’une cérémonie de passation de commandement qui s’est déroulée à la Place d’Armes de Kati. C’était sous l’égide du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, en présence des autorités politiques et administratives de Kati ainsi que les Chefs d’état-major et Directeurs de Services.

 

 

Cette passation de l’étendard de l’état-major général, entre le sortant et le rentrant, était supervisée par l’Inspecteur général des Armées et Services, le Général de Brigade Salifou Koné.

 

 

À l’issue de la cérémonie, le ministre de la Défense s’est prêté aux questions des journalistes présents. Il a exprimé la reconnaissance de tout le commandement au chef d’état-major général sortant, le Général de brigade Ibrahim Dahirou Dembélé qui, grâce à son engagement et à son courage, a pu mobiliser les forces armées pendant les moments les plus difficiles de nos forces armées. Les unités ont pu être réorganisées, équipées avec un minimum et reployées dans les opérations. Tout cela dans un environnement très défavorable. C’est en reconnaissance de son dévouement qu’il a d’ailleurs été décoré par le chef d’état-major des armées françaises, le mercredi 16 octobre 2013, de la médaille de Commandeur de l’Ordre National du mérite, l’une des plus hautes distinctions honorifiques de la République française. Le ministre a ensuite loué les qualités d’homme de rigueur et de pugnacité du nouveau chef d’état-major qui est reconnu par tous, le Général de Division Mahamame Touré.

 

 

Qui est Mahamane Touré ?

Né le   27 décembre 1953 à Markala, en République du Mali, il est un instructeur parachutiste/chuteur opérationnel avec comme grade actuel Général de division, marié et père de 2 enfants.

 

 

Cet homme a eu une formation académique éloquente. En effet, d’octobre 1972 à juin 1975, il étudia à l’Ecole militaire interarmées de Kati (Emia) ; de juin 1984 à juin 1985 à l’Ecole d’Etat-major et de Commandement- Fort-Leavenworth – (KANSAS – USA) : et                                                          de septembre 1990 à décembre 1991 à l’Ecole supérieure de guerre interarmées (Paris-France).  De juin 1999 à juin 2000, il fit des études à l’Ecole nationale de guerre (Université nationale de défense/Fort Mc-Nair) Washington D.C.

 

 

 

Mais auparavant, du 8 au 24 octobre 1997, il suivit un Séminaire pour Instructeurs militaires et de police en opérations de maintien de paix, Droits de l’Homme et Assistance Humanitaire, Turin,  (Italie)  et du  28 juillet au 8 août 1997 un  Séminaire sur les relations Civil-Militaires- Une stratégie pour le développement  Interne – Afrique-97 C- Hurlburt Field-FLORIDA (USA). De septembre à novembre 1991, il a suivi des Cours supérieurs Interarmées (CSI de Paris en France). Avant cela, il a suivi du 4 au 16 juin 1989 un Séminaire sur le droit humanitaire international– 27ème session sur le droit humanitaire appliqué aux conflits armés militaires – Institut du Droit Humanitaire International – San Remo (Italie). À noter qu’entre  avril et mai 1988, Mahamane Touré a eu droit à un  Stage d’organisation et méthodes informatiques-OMI ‘’A’’ et OMI ‘’B’’ au Centre informatique de  la Défense- Levallois-Perret-Paris- France…

 

Comme Stages et formations qualifiants, M. Mahamane Touré  a suivi ECOWAS Senior Mission Leaders Course (Formation avancée pour responsables  des missions de maintien de la paix), Africa Center for Strategic Research & Studies ; National Defence College (NDC), Abuja, Nigéria ; BRIDGE, planification et gestion des processus électoraux, Accra (GHANA) ; Formation aux techniques de négociation et de médiation-LEGON Centre for International Affairs (LECIA), University of Ghana, Accra

 

 

 

Il a obtenu plusieurs Diplômes/ Certificats. Nous citerons, entre autres, Certificat de participation, BRIDGE- Cours de formation sur les processus électoraux ; Certificat de participation, Cours de formation aux techniques de négociation/médiation ; Diplôme d’études approfondies (DEA-Master of Sciences) en Stratégie de sécurité nationale ; Brevet d’Etudes Militaires Supérieures ; CGSC (Diplôme de l’Ecole d’Etat-major et de Commandement) ; Diplôme de l’E.M.I.A : Baccalauréat 2ème  partie Série Lettres Modernes.

 

 

 

En ce qui concerne ses expériences professionnelles, Mahamane Touré a été Directeur général de l’Ecole de Maintien de la paix Alioune Blondin BEYE ; Commissaire chargé des Affaires politiques, de la paix et de la Sécurité à la Commission de la Cédéao ; Secrétaire Exécutif Adjoint chargé des Affaires politiques, de la Défense et de la sécurité au Secrétariat exécutif de la Cédéao ; Secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants ; Envoyé spécial du Secrétaire exécutif de la Cédéao en Sierra Léone , Conseiller technique du ministre de la Défense et des Anciens combattants ; Sous-chef d’état-major adjoint Opérations ; état-major général des Armées ; Directeur général des Douanes du Mali ; Commandant de l’Unité spéciale mixte de lutte contre la fraude douanière-USMLF ; Adjoint du chef d’état-major particulier du Président de la République.

 

 

 

La liste n’est pas exhaustive, puisqu’il a aussi été Directeur de cabinet au ministère délégué chargé de la Sécurité intérieure ; Commandant du Bataillon parachutiste de la Garde présidentielle ; Chef de cabinet du ministre de la Défense nationale ; Directeur du Service national des Jeunes (SNJ) ; Chef du bureau Instruction-stages au cabinet du ministère de la Défense ; Directeur de l’Ecole militaire interarmées de Koulikoro ; Commandant de la 1ère Compagnie des Commandos-parachutistes ; Chef de section de la 1ère  Compagnie des Commandos-parachutistes.

Le Général de Division Mahamame Touré qui parle (ou écrit)  Songhaï, Bamanankan, Français, Anglais, est Chevalier de l’Ordre National du Mali ; Croix de la Valeur Militaire à l’ordre du Groupement- Médaille Commémorative de Campagne ; Officier de la Légion d’Honneur (France); Chevalier de l’Ordre du Bénin, Chevalier du Conseil International du Sport Militaire (CISM).

 

Bruno LOMA

SOURCE: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *