Enlèvement et séquestration de Soumaila Cissé par un groupe djihadiste depuis le 25 mars 2020 : Le conseil de sécurité de l’ONU réclame sa « libération rapide »

Selon la radio Mikado Fm, le Conseil de sécurité des Nations Unies a, lors d’une réunion tenue le mardi 7 avril, réclamé la « libération » du chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila Cissé.

Depuis une quinzaine de jours, le chef de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila Cissé est dans les mains des inconnus. Son parti politique, ses collaborateurs de l’opposition et l’État du Mali travaillent à bras le corps pour sa libération, mais Soumi tarde à retourner chez lui.

Le mardi dernier, selon la radio Mikado, le conseil de sécurité de l’ONU a exigé la « libération rapide » du député Soumaila Cissé, enlevé avec sa délégation en pleine campagne dans sa circonscription électorale, Niafunké, dans la région de Tombouctou.

Cette demande de l’ONU intervient quelques jours après la libération de tous les membres de la délégation du président du Front pour la république (FSD)

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *