En visite d’échange avec les maliens vivants aux USA: Amadou Koïta secoué par la foule en colère

En visite dans de quelques jours pour échanger avec la diaspora malienne des Etats Unis d’Amérique, le ministre des Maliens de l’Extérieur, Amadou Koïta a eu très chaud pendant un quart d’heure dans la salle où se tenait la rencontre.

 

Pour prendre contact avec la diaspora malienne et surtout échanger avec elle sur les difficultés qu’elle traverse, le ministre des Maliens de l’Extérieur pour l’une des ses sorties a décidé d’aller à la rencontre des Maliens vivant dans le pays de l’oncle Sam.Un voyage qui n’est pas aussi simple dans un contexte de la crise profonde que traverse notre pays. Cette rencontre d’échange visiblement dans un brouhaha s’est terminée en queue de poissons. En tout cas c’est ce que révèle la vidéo de la réunion partagée sur la toile, dans laquelle on pouvait voir le ministre amadou Koïta assis devant ses concitoyens.

Qu’est-ce qui a pu engendrer ces échanges houleux entre les frères et sœurs d’un même pays ? Difficile de savoir dans cette vidéo amateur dont le son s’apparente à un marché de Bamako. Et toutes nos tentatives pour joindre quelques connaissances se sont révélées vaines.

Sauf qu’à entendre quelques échanges, il serait question des publications sur les réseaux sociaux. Qui est accusé de cette pratique et cela concerne quoi, exactement, c’est l’inconnu jusque là.

Mais la certitude aujourd’hui, est que le pouvoir d’IBK est a du plomb dans l’aille au niveau national et encore pire au sein de la diaspora. En témoigne les résultats de l’élection présidentielle de 2018 passée. Et pour un certain Amadou Koïta, connu comme l’un des griots du président de la République IBK, il ne fallait pas croire que cette visite s’apparenterait à une lune de miel. C’est ce qui vaut ces échauffourées entre les membres de la diaspora. En tout cas, le ministre a eu la chaleur à l’anus dans cette salle.
Nous-y reviendront…

K. Komi

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *