En la faveur de la rentrée politique du RPM en commune 1 : Rpm accueille de nouveaux adhérents venus de l’Urd, de l’Adp-Maliba, du Parena, du Fcd, du Pacp et de plusieurs associations politiques

Le samedi 9 septembre, à Djélibougou, La Section Rpm du Rassemblement Pour le Mali (Rpm) a célébré l’adhésion de nouveaux adhérents issus d’une Plateforme dénommée “Malikama” marquant ainsi de fort belle manière sa rentrée politique.

Mamadou frankaly Keita rpm ancien ministre

 

Cette nouvelle adhésion renforcera davantage le parti présidentiel pour les échéances à venir. C’est pourquoi, le secrétaire général de la Section 1 Rpm, Mamadou Frankaly Kéïta, était très heureux de recevoir ces responsables issus d’horizons politiques divers.

trophee coupe Mamadou frankaly Keita rpm

Décidément, on peut dire aujourd’hui sans risque de se tromper que le Rassemblement Pour le Mali (Rpm) se porte très bien dans le district de Bamako, plus particulièrement au niveau de la Commune 1. Cela grâce au dynamisme et l’efficacité du secrétaire général de la section Rpm de la Commune 1, Mamadou Frankaly Kéïta. Malgré qu’il soit en chômage depuis son départ du gouvernement, ce cadre du parti présidentiel ne cesse d’apporter sa touche à sa manière. Sa seule ambition, c’est de travailler pour que le Rpm puisse être l’une des meilleures formations politiques au Mali. C’est ce qui explique l’adhésion de plusieurs responsables de certains partis politiques et d’associations à la section Rpm de la Commune 1.

coupe trophee Mamadou frankaly Keita rpm

Cette cérémonie d’adhésion officielle a été célébrée en grandes pompes à la faveur de la rentrée politique du Rpm en Commune 1, le samedi 9 septembre, à Djélibougou. Pour la circonstance, plusieurs cadres du Bureau politique national du Rpm étaient au rendez-vous : Issiaka Sidibé (président de l’Assemblée nationale) Boulkassoum Haïdara (président du Conseil économique, social et culturel) Me Baber Gano (ministre des Transports) Hammadoun Konaté (ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire) Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo (ministre de la Culture) Ousmane Koné (ancien ministre de la Santé) Mme Oumou Bah (ancienne ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille) Mahamane Baby (ancien ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle). Sans oublier des représentants des partis politiques membres de la Majorité, des députés, conseillers municipaux et chefs de quartiers…

frankaly keita ministre energie eau rpm

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette rentrée politique puisse être une grande fête. Les militants et sympathisants, venus de tous les coins de la Commune, ont répondu à l’appel.

C’est devant tout ce beau monde que le secrétaire général de la Section 1 du Rpm, Mamadou Frankaly Kéïta, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux différentes personnalités. “Je voudrais tout d’abord m’acquitter de l’agréable devoir de remercier vivement la population de la Commune 1 qui est sortie massivement pour réserver un accueil des plus chaleureux à nos invités à l’occasion de la cérémonie d’adhésion de nouveaux militants et responsables venus des partis et associations politiques au sein de la grande famille RPM” a-t-il laissé entendre.

“En effet, de la création de l’alternative 2002 à nos jours, la population de la Commune 1 s’est constamment mobilisée autour des idéaux de notre parti dont le principe de base est de faire autrement la politique en mettant l’homme au début et à la fin de tout modèle de développement économique et social” précisera Mamadou Frankaly Kéïta, sous un tonnerre d’applaudissements.

Selon lui, “cette rentrée politique est pleine de signification puisqu’elle consacre d’adhésion officielle au Rpm de nouveaux militants et responsables d’autres partis et associations politiques pour conforter la mise en œuvre du projet présidentiel “Le Mali d’abord” en Commune 1. Cette cérémonie intervient au lendemain de la décision historique du président de la République, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, de surseoir au projet de référendum pour la révision constitutionnelle, malgré les nombreux avantages qu’elle comportait pour le confort de notre démocratie éprouvée par 25 années d’exercice”. Avant de saluer “cette décision présidentielle qui a permis d’apaiser le climat social et permettre le dialogue sur la stratégie permettant d’avancer sur ce grand chantier “.

Cette rentrée politique, dira-t-il, s’inscrit en droite ligne des orientations du président de la République, réaffirmées par la 4ème Conférence nationale du Rpm de rassembler toutes les Maliennes et tous les Maliens autour du projet le Mali d’abord. “Nous sommes heureux d’accueillir des patriotes, des responsables politiques et associatifs qui ont décidé de regagner les rangs du Rpm pour soutenir notre projet de société. Je voudrais vous demander d’applaudir ces vaillants militants du Rassemblement Pour le Mali, ce parti qui ne connait ni d’anciens ou de nouveaux militants, chacun étant jugé aux résultats et dans le respect de ses statuts et règlement intérieur. Je ne doute point que nos nouveaux adhérents bénéficieront de votre hospitalité habituelle et de votre grande disponibilité. Je formule des vœux sincères de voir notre parti se renforcer davantage en retrouvant ces valeurs fondatrices”.

Les nouveaux adhérents sont issus d’une plateforme dénommée “Malikama”regroupant certains partis comme l’Urd, le Parena, l’Adp-Maliba, le Parti Force citoyenne et démocratique (Fcd) et le Parti pour l’action civique et patriotique (Pacp) et plusieurs associations politiques. Il s’agit de l’Association Djiguiya ton, l’Association Nèniaw, l’Association féminine Club-Femme Leader, l’Association des jeunes de Djélibougou pour les actions sociales (Ajdas), l’Association Siguida Koungo…

Parmi les nouveaux adhérents figurent 7 responsables de l’Urd avec à leur tête Amadou A. Touré, conseiller municipal à la mairie de la Commune I. Il était le secrétaire général de la section Urd de Boulkassoumbougou. Amadou A. Touré était aussi réputé être l’homme le plus puissant de l’Urd en Commune 1. C’est donc un coup dur pour le parti de Soumaïla Cissé, à quelques mois de l’élection présidentielle de 2018.

L’occasion était bonne pour le secrétaire général de la section 1 RPM, Mamadou Frankaly Kéïta, de rendre hommage aux militantes et militants pour leur engagement constant de tous les jours pour la cause du parti et du Mali. “C’est grâce à cette qualité que ces patriotes ont fait le choix de venir nous renforcer. Pour ma part, soyez rassurés que je ménagerai aucun effort pour mériter de votre confiance à la tête de la Section“. Parole de Mamadou Frankaly Kéïta.

Au nom du Bureau politique national du Rpm, l’ancien ministre Ousmane Koné a d’abord salué la tenue de cette rentrée politique et l’arrivée de nouveaux militants au sein de la grande famille du Rpm. Il a saisi cette opportunité pour rendre un vibrant hommage à Mamadou Frankaly pour la réussite de cette rentrée politique et pour le travail abattu pour renforcer le parti au niveau de la Commune 1.                      A.B. HAÏDARA

 

Amadou A. Toure, porte-parole de la plateforme ” Malikama” :

” Notre ambition, c’est la réélection du président IBK dès le 1er tour en 2018″

L’ambition pour les membres de la plateforme Malikama d’adhérer au parti Rassemblement Pour le Mali (Rpm) est de contribuer à la réélection du président Ibrahim Boubacar Kéïta dès le 1er tour en 2018. Confirmation en a été donnée par Amadou A. Touré, porte-parole de la plateforme ” Malikama “.

Le porte-parole de la plateforme “Malikama” Amadou A. Touré était visiblement très heureux de venir dans la grande famille du parti Rassemblement Pour le Mali (Rpm). Selon lui, la plateforme Mali Kama est un regroupement composé d’hommes et de femmes de différents partis politiques, d’associations et de mouvements. “Après une analyse objective de la situation socioéconomique et politique, nous avons décidé d’adhérer à un parti politique qui partage les mêmes ambitions et les mêmes visions patriotiques. Notre choix s’est basé sur certains critères de sélection à savoir le développement de notre Commune, la qualité des hommes et le choix politique pour le développement, les acteurs politiques communaux et nationaux, mais aussi et surtout le leadership qu’il faut pour le Mali en cette période difficile “, précisera Amadou A. Touré.

Selon lui, le choix n’a pas été difficile. “Une personnalité a fait l’unanimité. Il s’agit de son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, président de la République, pour son engagement indéniable. Ce grand patriote qu’on n’a plus besoin de présenter incarne des valeurs patriotiques au-dessus de tout soupçon. Dès lors, le choix du parti s’impose. J’ai nommé le Rassemblement Pour le Mali (Rpm). Nous savons que les hommes et les femmes qui animent le Rpm ont participé à tous les combats aux côtés du peuple malien pour la consolidation des acquis démocratiques. Pour cela, ils méritent respect et considération “ a-t-il précisé.

Pour Amadou A. Touré, “cet engagement d’adhésion au Rpm est une manière forte d’apporter notre contribution à la consolidation des acquis, mais aussi à la réélection du président IBK en 2018 à la magistrature suprême. Les membres de la plateforme Malikama désormais membres du Rpm entendent contribuer à l’amélioration des 77% de 2013, sinon faire passer notre candidat IBK dès le premier tour “.

Au nom de la Plateforme Malikama, Amadou A. Touré a réaffirmé son attachement et son dévouement pour l’atteinte des idéaux du parti présidentiel. “Nous engageons toutes nos capacités pour apporter notre contribution pour la mobilisation au niveau de la Commune 1 et surtout utiliser tous nos réseaux de connaissance. J’adresse mes vives reconnaissances et vifs remerciements au secrétaire général Mamadou Frankaly Kéïta et à tous les membres de la section de la Commune 1 qui n’ont ménagé aucun effort pour faciliter notre adhésion au Rpm. Nous avons été accueillis les bras largement ouverts ” a-t-il conclu.

A.B. HAÏDARA

Liste des adhérants

Urd : Amadou A. Touré, Cheick Tidiane Kéïta, Aboubacar Nafo, Fily Diallo, Abéidy Dicko, Moussa Sy, Adiza Sall.

Adp-Maliba : Moussa Sow, Afiatou Guindo, Koudédia Sidibé, Ibrahima Guindo, Amadoun Yattara, Maitre Mamadou Kéïta

Fcd : Ousmane S.Nalia, Drissa Touré, Fify Cissé, Ibrahima Kagoye, Aminata Bah, Sandou Hanne, Mohamed Kéïta.

Pacp : Zoumana Cissé, Modibo Koné, Kader Traoré, Mariam Bengaly, Adama Sangaré.

Parena : Oumou Dembélé

Association Djiguiya-Ton : Oumou Sacko, Mme Touré Wadi Cissé, Natènè Kéïta,

Association Nèniaw : Lassine Sangaré, Koro Minta, Soumaïla Diarra, Aboubacar Minta.

Association féminine Club Femme Leader : Aïchatta Yattassaye, Mme Diakité Tati Diallo, Simone Traoré, Alimatou Niang, Fatoumata Dembélé.

Association des jeunes de Djélibougou pour les actions sociales (Ajdas) :Matènè Sissoko, Hamza Maïga, Alassane Koné, Moussa Sissoko, Hamadoun Ali Traoré.

Association Siguida Koungo : Gaoussou Diakité, Yacouba Coulibaly, Sina Bah, Bakoré Niangado, Ousmane Coulibaly.

Aujourd’hui-Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *