Elections présidentielles de 2018: le Parti Faso Mali à rejoint le MC-ATT pour la conquête de Koulouba

La cérémonie de l’adhésion du parti Faso Mali au parti du Mouvement citoyen pour l’alternance, le travail et la transparence (MC-ATT), s’est déroulée, le samedi 10 février 2018, à la Maison des jeunes, lors d’une conférence de presse. C’était en présence du président du parti Faso Mali, Dr. Amadou Moussa Coulibaly, accompagné par les membres de son Bureau exécutif national ; du président du MC-ATT, Jeamille Bittar ainsi que de quelques personnalités invitées pour la circonstance.

Créé le 02 juillet 2017, le Parti Faso Mali qui n’était ni de l’opposition ni de la majorité présidentielle, vient de s’associer au Parti du Mouvement citoyen pour l’alternance, le travail et la transparence (MC-ATT), un parti qui n’est dans aucun de ces camps.

Dans une déclaration lue par la Présidente des femmes du Parti Faso Mali, Aichata Diba a déclaré que le parti Faso Mali a décidé de rejoindre et d’adhérer au parti Mouvement citoyen pour l’alternance, le travail et la transparence (MC-ATT). Elle a affirmé que cette décision fut prise lors d’une réunion avec le comité exécutif national élargi. « Apres avoir analysé suffisamment la situation politique, économique, sociale et sécuritaire de notre pays ; appréciant les échanges de points de vue avec MC-ATT sur différentes questions intéressant la vie de nos deux formations politiques ; tenant compte des grands enjeux de l’heure, à la veille des élections générales qui doivent permettre de renouveler le personnel politique ; constatant qu’il ressort de ces échanges une parfaite identité de vue ; ne doutant pas du bien fondé et de la pertinence des conclusions des entretiens, nous avons décidé de rejoindre et d’adhérer au MCP-ATT », a-t-elle assené.

Dans son allocution, le président du parti Faso Mali, Dr. Amadou Moussa Coulibaly a expliqué que le choix du MT-ATT est dû au fait qu’il répond aux aspirations de son parti. « Pour nous c’est le seul parti politique, parmi les 45 partis, que nous avons consulté, qui n’est ni dans l’opposition ni dans la majorité », a-t-il avancé. A ses dires, les aspirations du MC-ATT s’unissent a celles de son parti surtout les aspirations qui mettent la jeunesse au cœur de la politique et travailler pour l’émergence et développement du Mali. « Nous ne sommes ni pour l’opposition ni pour la majorité, nous sommes pour le Mali », a souligné président Coulibaly avant d’appeler les maliens à l’union sacrée autour du pays. Pour lui, la critique ne règle pas toujours les problèmes il faut le changement de mentalité et de comportement du citoyen pour qu’il y ait des dirigeants dignes. Et de préciser que leur adhésion au MC-ATT est loin d’être un signe de faiblesse et d’incompétence mais plutôt c’est pour aller à l’école de la politique pour avoir les expériences. « Nous allons apporter notre compétence, notre savoir-faire en communication, notre savoir être dans la vie et cela avec les jeunes engagés, compétents, pétris du talent pour servir le parti et bien entendu notre pays », a-t-il rassuré.

Pour le président du MC-ATT, Jeamille Bittar a avoué que c’est avec joie et  satisfaction qu’il accueille le part Faso Mali. « Ça ne me surprend pas compte tenu des hommes et femmes qui animent en réalité cette formation politique et surtout compte tenu de la vision claire de ces jeunes qui ont éclairé dès la création de leur formation politique. Aujourd’hui vous allez convenir avec nous que ce pas en nombre qu’on va compter sur l’échiquier politique mais plutôt la qualité », a soutenu président Bittar. A l’en croire, aujourd’hui plus que jamais les Maliens ont besoin de se retrouver sur l’essentiel. « Le clivage politique qui nous était imposée par l’extérieur a montré tous ces faiblesses. Plus que jamais nous estimons que nous devons être nous-mêmes. Etre nous-mêmes c’est d’abord reconnaitre nos propres valeurs », a-t-il estimé. Avant d’appeler l’opposition et la majorité à se donner les mains pour l’émergence du pays.

S.K.

Le Confident

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *