Elections communales et du district de Bamako : Mamadou B. Kéita et Gaoussou B. Soukhouna désignés comme têtes de liste RPM

A l’instar des autres formations politiques, la section RPM de la commune I du district de Bamako, a  procédé au choix de ses candidats pour les futures élections communales et du district de Bamako. Ainsi Mamadou B. Kéita et Gaoussou Badiè Soukhouna ont été désignés comme des têtes de listes pour défendre  respectivement les couleurs du parti  aux élections communales et du district de Bamako.

Sans contestation, toutes les sous sections RPM de la commune I ont  désignés à l’unanimité Mamadou B. Kéita et Gaoussou Badiè Soukhouna comme des têtes de lites du parti lors des élections communales et celles du district de Bamako. Si ces deux personnalités ne sont plus à montrer, à cause de leur engagement pour le parti et des œuvres  humanitaires pour la population de la commune, nous allons nous appesantir aujourd’hui sur Mamadou B. Kéita. Mr Kéita a vu le jour à Bamako, il y a 72ans.  Pour ce professeur d’enseignement technique de classe exceptionnelle, la vertu cardinale d’un individu est le travail qui est en même temps un sport et qui assure la santé. Après avoir rendu de loyaux  services au pays pendant de longues années où il fut enseignant et directeur général  de l’ECICA pendant une douzaine d’années, il a fait valoir ses droits à la retraite.

Contrairement à beaucoup de fonctionnaires, la retraite fut le commencement d’une autre carrière pour Mamadou B. Kéita. Promoteur de l’ECOSUP/Alternance, première université  privée à Djélibougou (2004),  du lycée Mandé Mansa Kéita (2013), d’un GIE de ramassage d’ordures Mandé Sanouya, d’un laboratoire de langue, d’un centre informatique,  d’une medersa et d’un centre de santé Mandé Keneyaso, la retraite n’a pas du tout été un répit pour Mr Kéita.

Outre ces œuvres, Mamadou B. Kéita s’est investi beaucoup dans le domaine social et humanitaire à travers des aides aux lieux de cultes religieux, aux sinistrés, aux handicapés aux enfants et femmes en difficulté, aux personnes âgées, aux centres de santé de référence de la Commune I et ailleurs.

En voulant être maire de la commune I, Mamadou B. Kéita n’a nullement l »intention de s’enrichir. Bien au contraire, il veut partager sa fortune, son savoir, son savoir faire et son savoir – faire avec la population de la commune pour en faire un havre de bonheur et de quiétude. Ainsi, sa vision pour  le Mali en général et la communeI, en particulier, porte sur tous les secteurs de la vie : l’éducation, la culture, la politique de logements et les problèmes domaniaux, la formation continue, l’assainissement, la santé, l’hygiène publique, la sécurité, le transport, le commerce, l’élevage, la pêche et l’industrie.

Pour tous ces secteurs, Mamadou B. Kéita nourrit de grosses ambitions pour l’épanouissement de la commune.

Il tient toujours à signaler qu’il n’est pas venu  dans la politique pour s’enrichir, mais  pour servir sa commune. Son slogan : « L’amour de ma commune d’abord, mais notre Maliba, en premier » est suffisamment révélateur de son intention pour la Commune I du district de Bamako et sa population.

Moussa Diarra

 Source: La Révélation
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *