Elections communales du 20 novembre prochain : Les populations de Mamaribougou promettent la Mairie du Mandé à Bernard Dakouo, tête de liste ADP-Maliba-Parena

Le terrain de football de  Mamaribougou dans la commune du Mandé a refusé du monde le dimanche 05 novembre. Pour cause, la tête de liste  l’Alliance Démocratique  pour la Paix (ADP-Maliba), M. Bernard Dakouo  lançait sa campagne pour les élections communales dans la localité.

election legislative vote urne nord mali tombouctou kidal gao

Ils étaient nombreux, femmes, jeunes et vieux à prendre d’assaut le terrain de football de la localité pour être témoin oculaire de cet évènement grandiose. C’est un Bernard Dakouo, très à l’aise qui a pris la parole devant ses militants. La tête de liste l’alliance ADP-Mali et Parena a rompu avec la tradition de nos hommes politiques en ne faisant ni de promesse intenable ni de  démagogie. Il a fait preuve d’une honnêteté et de clairvoyance rarement vue  sous nos cieux.  Ainsi, il a  expliqué devant la foule sa vision pour le village de Mamaribougou en particulier et la commune rurale du mandé en générale. De sa lecture, deux problèmes majeurs assaillent le village de Mamaribougou. Le problème de désenclavement et celui du foncier. Pour la construction de la route, les fonds existent, il ne manque plus que de la volonté politique a-t-il indiqué. C’est pour quoi affirme –t-il «   nous avons la solution à tous vos problèmes ». Toutes vos préoccupations ont été pris en compte dans nos programmes a poursuivi M. Dakouo.  A l’en croire, la commune rurale du Mandé à l’instar de toutes les communes du Mali dispose d’un programme de développement économique et social (PDSEC). Il s’agira pour lui d’appliquer rigoureusement ce programme. Toutes fois, il y’a des innovations qu’il faudra apporter au PDSEC existant. Cela est du à l’évolution normale des choses dont il faudra prendre en compte  a-t-il ajouté. Toute chose que nous avons déjà prise en compte dans nos programmes a-t-il fait remarquer. S’adressant à la population, la tête de liste de l’alliance  l’ADP-Maliba et du Parena a demandé aux populations de sortir massivement pour voter pour des hommes  et des femmes, compétents, intègres, dignes et  qui connaissent le fonctionnement de la mairie.  Car certaines personnes cherchent à devenir maire sans connaitre même le fonctionnement de  la mairie a-t-il déploré. Une fois à la mairie ceux-ci ne feront que du pilotage à vue, d’autant plus qu’il ignore l’existence du PDSC. Pour lancinante  question de l’emploi des  jeunes, la tête de liste a indiqué devant ses militants qu’il appuiera tous les projets initiés par les jeunes. Cela pour favoriser l’auto emploi. Il a par ailleurs demandé aux jeunes de prendre leurs  destins en main en devant eux même des acteurs. « Il faut que les jeunes comprennent que ce sont eux qui doivent aller chercher du travail et non le contraire » a-t-il martelé. C’est pourquoi, il faudra d’abord conscientiser  la jeunesse a-t-il expliqué. Fair play, M. Bernard Dakouo a souhaité bonne chance à tous les candidats et les a invité pour un débat contradictoire. Il a par ailleurs invité les candidats à mener cette campagne dans la courtoisie et sans animosité. Tour à tour, les hommes et les femmes se sont succédés au micro pour  faire des témoignages. Ils tous ont souligné l’honnêteté de l’homme et lui ont promis la victoire au soir du 20 novembre prochain. A noter que l’Alliance Démocratique  pour la Paix (ADP-Maliba) est en alliance avec le Parena dans la commune rurale du Mandé. Sur la liste 29 candidats sur la liste, 27 sont de l’ADP-Mali et 2 Parena.  Côté genre, 9 femmes sont sur la liste. Soulignons que 2 des 29 candidats sur la liste proviennent de Mamaribougou. Il s’agit de Yacouba Traoré et Sidy Ascofaré respectivement 4e et 5e sur la liste.

Abdrahamane Sissoko

 

Source: lepays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *