Élection présidentielle : Le PDES dément tout soutien à la candidature d’IBK

Pour se démarquer de toute allégation de soutien à la candidature du président sortant‚ son excellence Ibrahim Boubacar Keita‚ et pour édifier l’opinion nationale et internationale sur la situation qui prévaut dans le parti‚ les membres du Comité Directeur National du parti pour le développement économique et la solidarité ‹‹PDES››‚ ont animé un point de presse‚ ce samedi 26 Mai‚ à la maison de la presse.

 

C’était en présence de plusieurs membres du CDN‚ dont M. Djibril Tall‚ président du parti ‚ Moulaye Haidara‚ vice-président ‚ Me Malik Ibrahim‚ 2e vice-président ‚ M. Nouhoum Togo ‚porte-parole du parti‚ Mme Dandara Touré ‚ présidente du mouvement des femmes et M. Dimitri Samaké‚ président du mouvement des jeunes du parti.

Créé dans le but de soutenir les idéaux de l’ancien chef d’État‚ Amadou Toumani Touré‚ le parti pour le développement économique et la solidarité‚ PDES‚ connaît depuis quelques temps‚ une certaine instabilité. En effet‚ une dissidence‚ constituée de quelques membres du parti‚ ont affiché leurs intentions de se ranger du côté du pouvoir actuel pour‚ estiment les conférenciers‚ prendre part aux festivités du partage de gâteaux. Dans son discours d’ouverture des travaux‚ le président du parti‚ Djibril Tall‚ a affirmé toute sa disponibilité à apporter toute la lumière sur la crise que vit le parti. Car à l’entendre‚ le PDES est un parti démocratique‚ qui a la qualité des hommes qui sont loyaux et francs.

Prenant la parole ‚ le vice-président ‚ M. Moulaye Haidara‚ a démontré ‚ par une projection de film‚ la régularité des travaux du 2e congrès du parti tenu du 5 au 6 Mai dernier à Bamako. Il s’agissait aussi de prendre le peuple malien à témoin sur le comportement déloyal de certains membres le jour du congrès. Le vice-président est revenu sur les travaux du congrès. En effet‚ le congrès du parti avait réuni tous les délégués venus de tous les cercles du Mali et de Bamako. Selon le vice-président ‚ les travaux de la mise en place d’un nouveau comité directeur national ‚ soumis à une commission d’investiture ‚ ont tranché la position du parti. Pas question de rejoindre la mouvance présidentielle.

Concernant la formation du bureau ‚ le vice-président a attesté qu’elle a été faite dans les règles de l’art. ‹‹ Tous les postes ont été pourvus à l’unanimité ››‚ s’exprime-t-il‚ avant d’ajouter que les postes de président ‚ de secrétaire général et de secrétaire aux relations extérieures ont fait l’objet de vote au sein de la dite commission. Ainsi‚ pour le poste de président ‚ M. Djibril Tall a été élu par 13 voix contre une pour Mohamed Dibassy. Ensuite le vote pour le poste de secrétaire aux relations extérieures a vu M Sidi Ali Ould Bagna l’emporter par 10 voix contre 3 pour Mme Fatoumata Sako dite Djina. Enfin ‚ pour le poste de secrétaire général ‚ Déna a reçu 10 voix contre 3 pour Abdoul Wahab Traoré.

Nonobstant l’échec des dissidents à occuper des postes par voie démocratique ‚ la commission ‚ par souci de cohésion ‚ a élu à l’unanimité au rang de vice-présidents M. Abdoul Wahab Traoré et Fatoumata Sako Djina. Le bureau‚ ainsi constitué et présenté aux congressistes‚ a été adopté à l’unanimité par acclamation. Le nouveau CDN élu  a sitôt reçu mandat de se charger des orientations et des alliances politiques pour le PDES.

Naissance d’une dissidence

L’option ‚ opposition ‚ adoptée par les congressistes ‚ a été mal accueillie par quelques membres dont Mohamed Dibassy‚ Fatoumata Sako Djina et Abdoul Wahab Traoréqui étaient dans une posture de changer de costume. En effet‚ selon Me Maliki Ibrahim ‚ 2 membres du bureau auraient déjà affiché‚ avant la tenue du congrès‚ leurs intentions de rejoindre la mouvance présidentielle au simple motif que l’opposition leur a fait perdre assez de dents à cause de la famine ‚ et que l’heure était venue d’aller ‹‹ à la table servie ››‚ dit-il.

A cet effet‚ poursuit Me Maliki‚ quelques petits membres du nouveau CDN‚ mécontents de la démarche adoptée par le parti‚ ont eu l’audace d’improviser un autre congrès fantoche à 21h le même jour‚ soit 2h après le congrès ordinaire légitime. Ce congrès fantoche‚ qui a abouti à la mise en place d’un bureau parallèle a été honteusement couvert par l’ORTM créant ainsi la confusion au sein de l’opinion nationale et internationale. À travers ainsi le journal télévisé‚ Mohamed Dibassy s’est déclaré président élu du PDES et a affirmé son soutien au président Ibrahim Boubacar Keita. Fort de ce constat‚ Me Maliki Ibrahim dira qu’en conformité aux résolutions du 2èmecongrès ordinaire légitime et ainsi qu’aux statuts et règlement du parti‚ le CDN a notifié la radiation pure et simple du parti au groupe dissident dont Mohamed Dibassy‚ Fatoumata Sako Djina‚ Abdoul Wahab Traoré ‚ Elias Goro‚ député PDES. Et pour accentuer les mesures prises contre ces dissidents ‚ Me Maliki Ibrahim promet que la justice sera bientôt saisie par le CDN du parti dans le but ‹‹ d’interdire à tous les imposteurs ‚ marchands d’illusions‚ l’usage des noms ‚ signes ‚ sigles et logo du parti à des fins inavouées ‚ incultes ‚ bassement matérialistes, contraires aux orientations légitimes du 2ème congrès ›› conclut-il.

S’agissant de la candidature interne du parti ‚ Me Maliki Ibrahim rassure. ‹‹ le CDN‚ conformément aux résolutions du congrès ‚ la candidature interne du parti est en examen ›› dit-il avant d’ajouter que les résultats de ces examens et consultations ‹‹ feront l’objet de communiqué le samedi 2 juin prochain›› a-t-il précisé.

 

Boubacar Kanouté

 

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *