Election présidentielle de 2018 : la Consolidation de la démocratie au centre d’un débat

« Organisation des élections présidentielles de 2018 : quels enseignements pour la consolidation du processus démocratique au Mali ». Tel est le thème de la conférence débat organisée par le réseau médias, paix, sécurité et démocratie (RMPSD), le samedi 3 novembre 2018 à la Maison du partenariat de Bamako.

Animée par le Pr Issa N’Diaye, ancien ministre, universitaire, cette conférence a été couplée avec le lancement des activités du réseau. Il faut noter que le réseau médias, paix, sécurité et démocratie (RMPSD), a été porté au mois d’Août 2018 sur les fonts baptismaux. Le réseau en son sein, regroupe des journalistes de la presse publique et privée.

« Dans nos pays très généralement, tout ce que nous construisons comme modèle nous viennent souvent de l’extérieur. On se rend compte au bout d’un certain temps que cela ne marche pas. Par ce que cela ne donne pas les résultats escomptés. Aujourd’hui si on veut vraiment refonder notre pays et le processus démocratique que nous avons connu, il est bon d’interroger notre histoire », a révélé le conférencier.

Parlant dans la même dynamique, il dira que, « parce que la démocratie que nous avons importée ne répond pas aux préoccupations et aux attentes de nos peuples. Et ne répond pas aux racines culturelles et historiques qui sont les nôtres ». Pour cela il a recommandé d’approfondir la réflexion de ce côté et de construire de nouveaux modèles endogènes qui sont imprégnés des valeurs de civilisations qui sont les nôtres mais qui s’adressent aux préoccupations actuelles des concitoyens. Il a estimé que c’est un enjeu majeur et c’est exigible, « si non, n’allons pas nous en sortir tant que nous ne ferons pas ces efforts de réflexion critique à tous les niveaux ». Ces taches il les confit aux jeunes et aux intellectuels de ce pays.

Pour sa part Massa Sidibé, président du réseau, a déclaré que son réseau a pour but de contribuer de manière professionnelle, à l’encrage de la démocratie, à travers la prévention, la gestion et la résolution des conflits et la bonne conduite du processus électoral en Afrique. De même, de promouvoir la paix à travers des actions concrètes auprès des populations affectées par la violence. De développer une expertise pour la culture de la paix et de la non-violence, de sensibiliser, de former et d’informer sur les questions de défense et de sécurité, de mettre en place un vivier de journalistes spécialistes du processus électoral.

Le président dudit réseau a estimé que, nul ne doute que, le choix de ce thème cadre parfaitement avec les objectifs cités ci-dessus. De plus, à travers l’organisation de cette conférence débat, l’association attend instaurer le débat autour de cette thématique dont l’actualité et la pertinence ne sont pas à démontrer. Qu’il ‘agit aussi, pour le réseau, sans prétention, aucune, de tirer les enseignements utiles de l’organisation des récents scrutins présidentiels, à quelques mois de des législatives. Toutes choses, de son point de vue qui pourraient contribuer à détendre le climat politique, et partant à contribuer à la démocratique.

 

Source: Koulouba.com

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *