Election présidentielle 2018 : Cheick Harouna Sankaré dans le starting-block !

C’est à la faveur d’un  point de presse que le président du Mouvement pour l’Union des Maliens (MUM) Cheick Harouna Sankaré a déclaré sa candidature pour l’élection présidentielle qui se tiendra le 29 juillet prochain. C’était le samedi 14 avril au siège du Mouvement sis à Yirimadjo Zerni près du Stade de 26 Mars.

A rappeler que le Mouvement pour l’Union des Maliens (MUM) est une organisation apolitique, de ce fait son porte étendard pour Koulouba 2018 sera présenté comme candidat indépendant.

 

Selon Cheick Harouna Sankaré, depuis 2012 le  Mali connait une crise politico sécuritaire, sans précédente, qui a tendance à se transformer en une crise intercommunautaire. C’est pourquoi, dira-t-il, il est temps que notre pays reprenne sa marche inébranlable vers la paix, la prospérité et le développement  dans la démocratie et la modernité.

Surtout que notre peuple aspire au renforcement de notre démocratie, à la relance de son développement  socio-économique, à la capacité de l’Etat à faire face aux besoins individuels et collectifs par l’éducation et l’industrialisation.

Pour le président du MUM, le Mali a besoin d’être à l’abri de l’insécurité et du terrorisme. Pour cela, dit-il : « nous devons nous donner des grands moyens pour remédier à cette guerre asymétrique qui nous est imposée, nous devons nous donner les moyens de décider ensemble des orientations de notre développement ».

Il a laissé entendre que notre pays dispose d’importantes sources en énergie renouvelable comme le solaire et l’éolienne dont le développement  permettra d’ouvrir l’économie vers l’industrialisation, gage d’une croissance économique soutenue et de création d’emplois.

Selon le nouveau candidat du MUM, l’application rigoureuse des règles de bonne gestion budgétaire et la création d’une Cour des comptes sont des conditions  indispensables pour assainir  nos finances publiques.

«Nous sommes candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 pour redonner confiance aux Maliens et aux Maliennes, pour bâtir une paix durable, gage d’une cohésion sociale et d’une concorde nationale » a déclaré M.Sankaré, toute en affirmant qu’ils ne sont pas des universitaires, mais sans aucun complexe, ils se disent fiers d’être issus de la prestigieuse et à la plus précieuse des écoles : «  l’école de la vie qui nous instruit tous les jours ».

Il a en ensuite affirmé que ce Mali nouveau,  sera bâti par un ensemble homogène de toutes les couches de la population : paysans, éleveurs, pêcheurs, ouvriers, entrepreneurs, salariés, universitaires, élus locaux, leaders politiques, leaders des associations et des citoyens comme des compatriotes de la diaspora. D’ailleurs Cheick Harouna Sankaré compte sur l’apport de ses compatriotes de l’extérieur, autour de sa candidature à l’élection présidentielle 2018. C’est sur une note d’espoir qu’il a mis fin à cette conférence de presse, car il s’est dit prêt à relever le défi de la sécurité, de la paix, du développement, du progrès social et de la prospérité économique.

Par Fatoumata COULIBALY

 

Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *