Édito : Pour les militants Adéma-Pasj, un plan B est fourchu !

Si les premiers responsables de l’ADEMA, membres du gouvernement ont balisé le terrain en projetant un plan A et un plan B, ils se trompent sur le compte des militantes et des militants. Ce que l’ADEMA a fait pour ATT en 2007, IBK ne le mérite pas.

Si ATT avait un résultat fort éloquent pour le peuple, IBK au contraire a un résultat décevant pour le peuple. Les gardiens du Temple ADEMA à différents niveaux aussi bien dans le Comité Exécutif, que dans les différentes associations du parti , ont veillé aux grains. Toute chose qui a empêché que le parti soit sous-traité à IBK. Toutes les voies ont été explorées pour ce faire, jusqu’à aller mettre Assarid en mission auprès des deux derniers premiers ministres du 1er mandat d’IBK avec comme but final d’amener le parti ADEMA dans l’escarcelle du Président IBK. Les raisons de ce non accompagnement sont simples, car en politique « courte queue se paye par courte queue ». Après l’investiture d’IBK, les cadres ADEMA ont vu de  toutes les couleurs, et même pendant les législatives de 2013 et les élections communales de 2016. Il faut être sur  d’une chose, tant que l’ADEMA ne se décidera pas à  soutenir IBK, ce dernier ne prendra pas le risque de déclarer sa candidature. La position non déclarée de la CODEM pèse également sur le silence d’IBK à se déclarer candidat. Ce parti est responsable, car il a refusé d’apporter  son soutien à IBK, tant que ce dernier ne se prononce pas, histoire de lui  faire savoir  qu’il doit compter en premier sur son parti et les autres ne feront que renforcer cet acquis. Mais vouloir attendre un hypothétique éventail de partis pour former le parapluie et porter la couronne sur  sa tête et se déclarer candidat ensuite est une tromperie sur marchandise. Si, il a honnêtement gagné les élections de 2013, pourquoi donc avoir peur d’aller seul à la reconquête du pouvoir.

Certainement que le désenchantement et l’enlisement dans la gestion sont apparus quelque part au coin de la rue. C’est pourquoi, il faudra analyser profondément les forces centripètes et centrifuges avant de se déclarer !

Badou S Koba

 

Source: Le Carréfour

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *