DRAMANE DEMBELE OU LE RETOUR DE MANIVELLE

Porte-étendard de l’ADEMA-PASJ aux présidentielles de 2013, Dramane Dembélé a fait flèche de tout bois pour soutenir, après son élimination au premier tour, l’actuel locataire de Koulouba  alors en bonne posture. C’était contre vents et marées du Comité Exécutif de l’Adema qui avait appelé à voter pour Soumaïla Cissé.

Finalement, le candidat du RPM Ibrahim Boubacar Kéita le remportera par un score historique de plus de 77%.

Aujourd’hui, cinq ans après, c’est le même Dra qui s’érige en adversaire indiscutable d’IBK. Allant contre la décision issue de la troisième conférence nationale extraordinaire du parti tenue le 19 mai dernier. Laquelle invite le Comité Exécutif à soutenir le probable candidat IBK, au sein de la Plateforme de soutiens en gestation.

« Je suis prêt pour être candidat. J’attends le 25 mai, date anniversaire du parti, pour me faire investir », clamait-il devant une minuscule foule de manifestants pour une candidature interne.

Cette fois-ci, c’est le CE qui a dicté sa loi. L’homme politique Dramane Dembélé obstiné à venger du Pr Tiémoko Sangaré et d’IBK pour avoir été viré du gouvernement doit faire face à ce lourd retour de manivelle.

Soit, il se présente en loup solitaire avec la clé son auto-exclusion avant l’application des textes du parti ou soit il regagne alors les rangs du parti. Car rien ne freinerait les ardeurs du C.E dans cette décision de soutenir IBK.

DACK

Icimali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *