Dr. Hamed Sow : « Si j’étais le Président Assimi Goïta… »

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux, Dr Hamed Sow a fait une proposition au président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Il souhaite le retrait du chronogramme de 5 ans et propose l’organisation des élections en février 2023.

Le chronogramme d’élections soumis à la CEDEAO par les autorités de la transition suscite des réactions vives au Mali. Après certains groupements et partis politiques, certains mouvements de la société civile, des personnalités indépendantes se prononcent sur la question. C’est le cas du Dr Hamed Sow. « Si j’étais le Président Assimi Goïta, j’écrirais dès demain aux Chefs d’Etat de la CEDEAO pour les informer que je retire le chronogramme de 5 ans, comme durée de la Transition. Je chercherais à organiser les élections au plus tard en février 2023 », a-t-il écrit dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux. A la place du président de la Transition, Dr Sow affirme qu’il s’apprêterait pour une alternative de 6 mois, comme proposée par une partie des Maliens, lors des Assises nationales. « Je ferais tout mon possible pour organiser des élections transparentes, justes et crédibles », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Après, je me consacrerais, avec mes frères d’armes, à parachever la libération totale de notre pays. Je poursuivrais aussi mes actions humanitaires et sociales ».

Comme le cas ATT, Dr Sow propose au colonel Assimi Goïta, à la création d’une Fondation pour participer à la rénovation des casernes des forces de défense et de sécurité, ainsi que la mise à disposition de forages et de puits aux populations, notamment celles victimes de la barbarie des ennemis de Dieu. « Dans 5 ou dans 10 ans, il fort probable que les Maliens m’encouragent à revenir. J’aurais alors moins de 50 ans et pourrais conduire les destinées de notre Nation jusqu’à mes 60 ans. La seule voie pour que l’Histoire puisse retenir mon nom », a-t-il écrit.

Le colonel Assimi Goïta va-t-il écouter du Dr Hamed Sow ? Le futur nous le dira.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.