Dr Choguel Kokalla Maiga : « La décision de l’Imam Dicko, c’est de la très haute stratégie politique »

Au lendemain de la gigantesque manifestation du 19 juin, les responsables de M5-RFP se sont réunis au siège de la Coordinations des Mouvements de Soutien à Mahmoud Dicko (CMAS) pour faire le point et dégager les perspectives pour la suite des événements. A l’issue de cette rencontre, le Dr Choguel Kokalla Maiga, président de la Commission stratégique du M5-RFP a indiqué que la décision de l’Imam Dicko a permis d’éviter le pire. Aussi, il a profité de l’occasion pour rejeter les propositions faites par la médiation de la de la CEDEAO pour une sortie de crise.

Je crois qu’après ce qui s’est passé le vendredi 19 juin, les Maliens devraient comprendre qu’une lutte pour arracher le pouvoir au président de la République n’est pas une chose facile. Peut-être que des gens ont imaginé que ça allait être chose facile, mais loin de-là.

Mais, vous savez, le rassemblement a eu lieu le 19 juin ; tous les Pays de l’Afrique de l’Ouest les présidents de la CEDEAO ont envoyé leurs ministres des Affaires étrangères pour dire qu’ils ont peur de ce qui se passe au Mali et que cela ne soit pas une catastrophe. Parce que si ça arrive à un certain niveau, il peut y avoir des dégâts. Raison pour laquelle, ils ont plaidé pour que les responsables du M5-RFP puissent surseoir au rassemblement du 19 juin. Nous leur avons fait savoir que la mobilisation pour ce rassemblement est déjà faite et est qu’il très difficile pour le M5-RFP d’annuler le rendez-vous du 19 juin.

Selon lui, la délégation de la CEDEAO a rencontré Dicko le samedi dernier matin. Au cours de cette rencontre, elle a affirmé avoir compris la maturité politique de la classe politique malienne. «La délégation de la CEDEAO a dit ceci : ‘’ils nous avaient dit qu’il y a un imam qui veut tromper les gens avec certains partis politiques pour prendre le pouvoir. Que les responsables de ces manifestations veulent déstabiliser le Pays’’, mais la délégation de la CEDEAO a dit qu’elle a été étonnée de voir cette foule qui a manifesté sans aucune violence. La délégation a aussi dit que cela lui a beaucoup servi de leçon et qu’elle va faire le compte-rendu aux Chefs d’État de l’organisation », a-t-il témoigné.

Cela prouve, ajoute-t-il, que les gens qui sont à la tête du M5-RFP sont des responsables. «Nous ne voulons pas répéter les mêmes erreurs du passé. On a appris les leçons de l’histoire du Mali, pendant les trente dernières années. C’est ce qu’on a pris en compte. La gestion des conséquences des changements qui ont eu lieu pendant les trente dernières années au Mali »,a-t-il déclaré

 Abdoulaye OUATTARA / Afrikinros-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *