Dr Boubou Cissé- Mamadou Igor Diarrale choc des Eléphants..

Le dernier premier ministre d’IBK, le Dr Boubou Cissé continue de croire- à travers ses récentes sorties médiatiques- en son étoile et à sa capacité réelle (nous n’avons aucune raison d’en douter) de « fédérer » des milliers de maliens autour d’un projet politique ou à tout le moins un projet présidentiel, si l’on en croit déjà à certains signaux qui se dessinent sous nos yeux.
Annoncé du coté de l’URD, parti de Soumaila Cissé, (dont la regrettable disparation ouvre le parti à plusieurs scenarios improbables), Boubou Cissé n’empruntera pas de toute évidence le même chemin que le banquier d’Affaires Mamadou Igor Diarra dont le parti avait fusionné avec l’URD et devenant ainsi un vice-président de cette formation qui avait fusionné auparavant avec le PDR de Kalilou Samaké, le PMDR de Me Abdoul Wahab Berthé , le MCCDR de Me Boubacar karamoko Coulibaly.
Le Dr Boubou Cissé pourrait alors officialiser( le conditionnel est de rigueur) dans quelques semaines son entrée en fanfare au sein de la section URD de Djenné ( région de Mopti). Si nos sources sont fiables, Boubou Cissé part assez confiant dans ce nouveau chalenge, parce-que rassuré dit-on par une frange importante de la jeunesse nationale du parti.
Quid de Boubou Cissé ou de Mamadou Igor Diarra –deux anciens ministres de l’économie et des finances, deux sérieux prétendants au fauteuil présidentiel- pourrait obtenir le maximum de suffrages des militants en vue d’être le porte-flambeau du parti lors des prochaines élections présidentielles. Ces deux personnalités ne manquent pas pas de moyens financiers enormissimes pour financer leurs campagnes, conquérir les cœurs des électeurs ainsi que de puissants carnets d’adresse à l’international. Autant d’atouts qu’ils partagent en commun.
A la différence de Boubou Cissé il manque cependant au trophée de chasse de Mamadou Igor Diarra le prestigieux poste de premier ministre, alors que Boubou Cissé n’est plus animé d’une seule ambition celle d’être président de la république. Mais dans ce duel à fleurets mouchetés entre ces deux grands technocrates de la finance internationale, Boubou Cissé ne part-il pas favori, à cause dit-on d’un discret travail de ratissage de terrain qui aura été fait en amont, dans l’un des bastions électoraux les plus importants au centre du pays région d’origine du Dr Boubou Cissé et de plusieurs barons du parti des poignets. A Markala ou il a fait de fabuleuses réalisations, Mamadou Igor Diarra qui n’est pas à sa première candidature à l’élection présidentielle, peut aussi compter sur le soutien de la section URD de Ségou qui compte de nombreux militants, autrement dit une véritable force politique locale
B.CAMARA
Source : Le Phénix
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.