«DJO WALAKY» AU CONTENTIEUX DE L’ÉTAT

Hady Niandagou redevient milliardaire

 

Le président du parti Mouvement Pour le Mali (MPM), Hady Niandagou, vient d’avoir un bonus inattendu alors que ça se bouscule autours de lui: il a acquis plus de cinq (05) milliards de FCFA, suite à un contentieux qui avait vu le jour avant même que Karim Kéita ne vienne vers lui pour qu’ils fassent chemin commun, en 2013.

Affiché opérateur économique, depuis 2013, la casquette du prometteur immobilier de l’actuel député a disparu. Du moins n’est pas visible car pour ceux qui savent, Banga Immobilier a fait de beaux jours quand Amadou Toumani Touré (ATT) régnait à Koulouba. La fin de ce régime déchu un 22 mars 2012 coïncidait avec une queue de poisson au niveau de l’élu de la Commune II. Hady Niangadou était dans l’œil de la justice mais a fini par s’en tirer à bon compte pour deux raisons: il était parlementaire donc jouissait d’une immunité en plus d’avoir été reconduit. Un second mandat possible grâce à un certain Karim Kéita qui venait fraîchement de jouir de l’immunité paternoprésidentielle et affichait ses ambitions pour le Parlement.

Ce second mandat de 2ème vice-président de l’Assemblée Nationale l’a permis d’échapper pour de bon à la prison. Sauf qu’en sourdine, un bras de fer continuait avec le contentieux de l’État. Dans la localité de Gouana, le numéro 1 du Mouvement Pour le Mali (MPM) a été vidé d’une concession où il lui était reproché de n’avoir pas été réglo. Plus précisément, avoir acquis de façon opaque ce domaine qu’Hady Niangadou ne comptait pas abandonner. Le promoteur de Banga Immobilier vient d’avoir gain…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 20 FÉVRIER 2020

BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *