Discours d’investiture du candidat KALFA SANOGO à l’élection présidentielle de 2018

Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais, en tout premier lieu, rendre grâce à Allah, le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, pour avoir permis que ce jour soit.
Je voudrais ensuite demander à cette auguste assemblée d’avoir une pensée pieuse pour tous nos martyrs, tant civils que militaires, tombés dans la quête de la démocratie et de la paix au Mali.
Je voudrais enfin, avec beaucoup d’émotion et de satisfaction, saluer la présence parmi nous de nombreuses personnalités, des camarades de lutte et des amis de longue date : Les Professeurs Ali Nouhoum DIALLO, Salikou SANOGO, Mamadou DIALLO dit Iam, M. Mamadou SIDIBE, Mody Fily SISSKO du PSP et TALL Président de la Jeunesse PSP, le Ministre Djiguiba KEITA dit PPR et Moussa Makan CAMARA, j’en passe.
Je voudrais saluer tout particulièrement mon frère Salif KEITA, icône de la musique malienne. Son soutien à notre candidature est le témoignage d’une vision partagée du devenir de notre patrie.
A toutes ces populations venues d’un peu partout des régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou, du District de Bamako et des différents cercles de la région de Sikasso je dis grand merci pour cet accompagnement.
A mes parents du Vestibule, aux notabilités, chefs de quartiers et de villages, aux élus nationaux et locaux, à mes collègues maires, merci pour tout.
A mes camarades politiques, je dis merci et que le chemin est encore long et probablement pas facile.
Je voudrais déjà présenter toutes mes excuses pour toutes les imperfections auxquelles vous serez certainement confrontés.
Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Plus qu’une simple cérémonie d’investiture à laquelle vous êtes conviés, je voudrais espérer avec vous qu’elle est l’annonce d’une ère qui marque notre volonté commune d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre beau pays.
Je mesure l’honneur qui m’est fait, mais aussi toute l’ampleur de la tâche qui m’attend. Je devine l’espoir qui vous anime. Cet espoir m’oblige. Vous m’avez investi d’une mission, la plus belle qui soit, celle d’être votre candidat au scrutin présidentiel du 29 Juillet prochain.
Au cours de mes 40 années d’activités professionnelles, j’ai eu la chance de parcourir tout le Mali, de long en large et d’en connaitre et souvent d’en vivre les réalités. J’ai écouté attentivement mes compatriotes. J’ai perçu ces temps-ci la voix d’un peuple blessé par tant de promesses fallacieuses, tant d’inégalités injustifiées, tant d’humiliations insupportables.
J’ai saisi le désarroi de tous ceux qui aiment leur pays et qui s’affligent de le voir dégradé, affaibli – et parfois moqué – par une politique improvisée, incohérente et parfois burlesque.
C’est l’appel de tout un pays qui s’adresse à nous ; il attend un acte fort, une vision pénétrante, un projet collectif pour ré-enchanter le rêve malien. Là est ma mission.
Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Nous avons besoin aujourd’hui, plus qu’hier, de nous retrouver, tous ensemble, pour sauver et reconstruire notre mère patrie. Notre pays a besoin aujourd’hui d’une gouvernance plus éclairée, plus rigoureuse dans la gestion des affaires publiques. Tel est le défi de notre génération, qui doit, avec courage et lucidité, porter le Mali aux frontières nouvelles du développement et de la prospérité. Alors, comme un grand peuple, nous allons nous rassembler et nous remettre en marche.
A tous les fils et les filles de ce pays, et à tous ceux qui vivent sur notre sol, je veux lancer un message solennel à la paix et à la réconciliation, au rassemblement et à l’espérance. Rassembler, c’est la vocation de La République. Nous l’assumerons avec patience et acharnement.
Chassons les démons de la division, les stigmatisations, les dénigrements ! Proposons un rassemblement autour de la réussite de la génération qui vient, de sa place, de sa promotion, des conditions de son plein accomplissement dans la dignité, sur la base de valeurs intrinsèques individuelles prouvées et non par népotisme et favoritisme.
Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Au vu de la gouvernance catastrophique actuelle, il est temps de choisir une autre voie au risque de compromettre dangereusement notre devenir, notre vivre ensemble. Il est temps de choisir une autre politique, une autre équipe. Il est temps de choisir un autre président.
Je ne serai pas un candidat magicien inventant les chiffres. Mon métier d’ingénieur et de chercheur me l’interdit. Je ne serai pas le président qui reniera ses promesses. Je veux gouverner avec vous sur la base de la vérité. Là réside notre crédibilité. Là est notre expérience.
Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Je ne saurais terminer ce discours sans vous décliner les principaux objectifs du projet dont je serai le porteur :
1. Redonner au peuple malien confiance en lui-même;
2. Magnifier le vivre ensemble national, dans la paix, la cohésion et l’harmonie;
3. Renforcer les relations de coopération régionale et internationale;
4. Restaurer l’autorité de l’Etat;
5. Mettre en pratique une gouvernance basée sur l’équité, l’égalité de tous devant la loi, une gestion saine, rigoureuse et prospective des affaires publiques, une lutte farouche contre l’insécurité et la corruption;
6. Développer une économie nationale dynamique au service du développement du pays, intégrée harmonieusement à l’économie régionale et internationale;
7. Consacrer une école dédiée à l’épanouissement moral, psychique, intellectuel de la jeunesse et à la construction nationale;
8. Magnifier une jeunesse confiante, déterminée et battante;
9. Développer des forces de défense et de sécurité rassurées, rassérénées, confiantes, conscientes et opérationnelles;
10. Travailler à un système judiciaire au service exclusif de la Justice;
11. Œuvrer pour un système de santé performant à la hauteur technique et technologique requise.
Distingués invités,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Je vous propose un projet de société qui réconcilie, rassemble autour de la plus belle des causes, la réussite de la génération nouvelle.
Je donne rendez-vous à ces milliers de Maliens et de Maliennes qui se sont mis déjà sur le chemin de l’alternance et du changement et à ces milliers d’autres qui vont nous rejoindre durant cette campagne qui commence officiellement le Vendredi 7 Juillet 2018.
Je vous donne rendez-vous le 29 Juillet pour la victoire.
Tous ensemble pour sauver la patrie !!!
Que Dieu Bénisse le Mali !
Amen !!!
Je vous remercie.
Sikasso le 30 Juin 2018 au Stade Babemba TRAORE
La rédaction
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *