Diplomatie : l’ambassadeur du Mali en France rappelé après des accusations contre l’armée française

L’ambassadeur du Mali en France a été rappelé après avoir porté des accusations contre les soldats français de la Force Barkhane. Des accusations jugées « inacceptables et indécentes » par les autorités françaises. Le ministre malien des affaires étrangères a été dépêché par les autorités maliennes ce vendredi matin à Paris pour baisser la tension.

 

Alors qu’il était auditionné avec ses 4 autres homologues des pays du G5 Sahel, par le Sénat français, le diplomate malien a dénoncé des agissements de certains militaires français au Mali. Des agissements liés, selon Toumani Djimé Diallo à la négligence, la dépravation des mœurs et a l’irresponsabilité. Devant les sénateurs, le diplomate malien a martelé que, « les Légionnaires français, sont auteurs de débordements qui posent problème »« Dans les Pigalle de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps, en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée » soutient-il.
Cette déclaration de l’ambassadeur du Mali a suscité une grande indignation dans la salle. Le cabinet français des armées est monté aux créneaux. Ce jeudi, Florence Parly, a qualifié cette mise en cause de « fausse, inacceptable et indécente »« Plutôt que de véhiculer et de propager de fausses accusations, nous attendons de l’ambassadeur du Mali qu’il mobilise toute son action pour la mise en œuvre des décisions du sommet de Pau et la réussite de tous », a-t-elle répliqué.
Pour gérer cet incident, le ministre des affaires étrangères du Mali a effectué un déplacement sur Paris, ce vendredi matin. Tiébilé Dramé a rencontré son homologue français. Il devrait aussi être reçu par les sénateurs devant lesquels, l’ambassadeur Diallo a tenu ses propos.
Il faut rappeler qu’en janvier dernier, Emmanuel Macron avait invité ses homologues des pays du G5 Sahel pour un sommet à Pau. L’objectif de cette rencontre était de clarifier les positions sur la présence des forces françaises au Sahel face à la montée des « mouvements anti-français ».
« Cet incident diplomatique ne saurait avoir un impact sur les relations existantes entre la France et le Mali, au regard de tous les pactes et intérêts qui lient les deux pays». C’est en tout cas ce qu’estiment certains analystes des questions politiques. Pour ces observateurs la réaction du diplomate malien s’explique par les insuffisances constatés dans l’engagement de la France contre le terrorisme dans le Sahel.
Aly Tounkara, sociologue…

Source : Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *