Diaspora malienne à la CEN: le président du HCME a brillé par son absence

Du 27 mars au 2 avril 2017 s’est tenu à Bamako les travaux de la Conférence d’entente Nationale. Des leaders de beaucoup d’organisations, des groupes armés, de l’opposition et de la diaspora ont pris à ces assises nationales. Le grand absent de cette rencontre était le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, une absence qui n’est pas passée inaperçue.

Si à l’ouverture des travaux, l’opposition et la CMA se sont fait remarquer par leur absence, ils ont fini par rejoindre les travaux.

 habib sylla president haut conseil Malien exterieur hcme election

Pour l’opposition, c’était, comme le disait certain, ‘’une présence symbolique “. «C’est une présence symbolique pour délivrer un message, après demande de notre présence par une délégation des participants» à la conférence, a déclaré Nouhoum Togo.

Devant les participants à la rencontre, Soumaila Cissé, président de l’Union pour la République et la démocratie et chef de file de l’opposition malienne, a déclaré que toute sortie de la «crise» malienne passait par des «concertations inclusives », évoquant notamment «la gouvernance actuelle».

Le mardi, les ex-rebelles (CMA) qui boycottaient la conférence, entamée lundi, avaient rejoint les participants aux travaux.

habib sylla president malien exterieur diaspora

L’absence du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) à cet évènement d’intérêt national n’est pas seulement surprenante mais incompréhensible.

Au regard des objectifs affichés, la présente conférence avait de quoi susciter la participation de tous en ce qu’elle était le rendez-vous de tous les Maliens, qu’ils soient de l’intérieur ou de l’extérieur. Le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur l’a raté, avec des risques certains d’écorner son image à l’intérieur comme de l’extérieur du Pays.

L’occasion était bonne pour la présidente du Conseil Supérieure de la Diaspora malienne CSDM, Mohamed Chérif Haïdara de manifester davantage son attachement à la cause de la diaspora malienne contrairement au président du HCME, Habib Sylla qui était absent.

C’est pourquoi, la délégation du CSDM était conduite par son président lui-même Mohamed Chérif Haïdara qui avait souligné dès l’entame des travaux que les TDR comportaient de sérieuses insuffisances. « La paix, l’Unité et la réconciliation nationale sont les motifs qui nous obligent à participer à cette conférence. Nous tenions donc à être présents à cette réunion de famille pour faire entendre nos points de vue mais aussi et surtout aider notre nation à sortir de cette grave crise “, a-t-il justifié.

Aux assises qui se tenaient au Palais de la culture Amadou Hampaté Bâ, le Président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara a ardemment tenu à faire inscrire les opinions partagées avec de nombreuses structures de base des Maliens de l’extérieur.

Il saisit toute occasion pour défendre, soutenir ou parler des préoccupations et/ou des abus dont est couramment victime la diaspora malienne.

Z. M. K

 

Source: l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *