Dialogue politique : une occasion de diagnostic sans complaisance de l’état de la nation

Les termes de référence publiés par le triumvirat en ce mois d’août démontrent que le dialogue inclusif sera l’exploration de toutes les pistes pour créer les conditions du sursaut national en vue d’asseoir et de consolider la paix et le vivre ensemble.
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, dans son adresse du 16 avril 2019, avait expliqué que la tenue d’un dialogue inclusif était une nécessité pour la stabilité nationale.

A cet effet, un accord politique de gouvernance a été signé entre la classe politique et la société civile qui souligne dans son article 5 l’intérêt de la stabilité nationale. Les termes de référence publiés en ce mois d’août par le triumvirat assurent que les informations et les propositions assorties des différentes rencontres avec les forces vives de la nation permettront d’établir un diagnostic rigoureux de l’état du pays.
Il s’agira notamment de diagnostiquer les forces et les faiblesses des politiques économiques, éducatives, sociales, sanitaires et environnementales et aussi de proposer des solutions de sortie de crise politique et sociale.
Il sera donné aux forces vives de la nation de débattre des voies et moyens sur les questions relatives à la révision constitutionnelle, les réformes institutionnelles et la restauration de l’autorité de l’Etat.
Les thématiques porteront sur Paix et Sécurité, Politique et social, Gouvernance, Economie, Finance et Souveraineté. Pour faciliter les discussions, les TDR annoncent qu’il y aura des notes techniques qui permettront de capitaliser et exploiter les principales conclusions, les recommandations, les assises et les fora antérieurs.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *