Dialogue politique inclusif : Le triumvirat rencontre les responsables de la presse

Les trois personnalités nommées par le président de la République pour conduire le dialogue politique inclusif et le président du comité d’organisation de l’évènement, ont rencontré les acteurs des médias, le jeudi, 1er août 2019, dans la salle de conférence du médiateur.

 

Ce triumvirat conduit par le médiateur de la République, Baba Akhib Haïdara, Aminata Dramane Traoré, ancien ministre de la culture et Ousmane Issoufi Maïga ont remercié tous tour à tour ces acteurs des médias qui ont effectué le déplacement et de l’intérêt qu’ils ont accordé au sujet. Baba Akhib a d’ailleurs fait sien des valeurs traditionnelles et culturelles de notre pays. Selon lui, l’objet de la rencontre est sur le dialogue politique inclusif demandé par le président de la République. Il a indiqué, que le chef de l’Etat, depuis leur nomination, le 25 juin dernier a fixé les objectifs de ce dialogue qui va concerner toute la nation. Il sera inclusif par rapport aux participants mais aussi par rapport aux sujets qui seront débattus va-t-il faire savoir. « On peut changer la constitution mais on ne peut pas violer la constitution » va-t-il indiquer. Pour M. Baba Akhib Haïdara, il faut utiliser la force de l’argument. M. Ousmane Issoufi Maïga dira que leur nomination est du ressort du président de la République. Il a également fait savoir que le président de la République leur a fait savoir ce qu’il veut de ce dialogue en faisant en sorte qu’il soit inclusif et qu’il n y est pas de sujet tabou. Il a rappelé les différentes rencontres qu’ils ont eues avec les anciens présidents de la République, les anciens Premiers ministres. Il dira que les termes de référence seront consensuels et dialogue inscrit doit permettre aux Maliens de l’intérieur et de l’extérieur de se prononcer sur notre pays qui est crise et qui fait face à une crise multidimensionnelle. Selon lui, la rencontre sera décentralisée afin que les populations donnent leurs avis. « Ce dialogue sera organisé dans tout le pays et il y aura des propositions à moyen et à long terme » va-t-il indiquer. Selon lui, les résolutions qui sortiront seront soumises au président de la République et un mécanisme de suivi sera mis en place. Il dira qu’ils ont rencontré également les différents mouvements. Aussi va-t-il rassuré, les termes de références seront élaborés par les Maliens et non par d’autres personnes. Pour Aminata Dramane Traoré, c’est un défi compte tenu de la rupture entre le citoyen et les institutions. Elle dira que le défi, c’est la méthodologie. Elle a fait savoir que ce mois de dialogue entre eux et les acteurs rencontrés a permis de dissiper les malentendus « Nous avons besoin des journalistes pour communiquer avec l’ensemble du peuple sur quelle stratégie afin e sortir le pays de cette crise ». Selon elle, il s’agit de les aider à l’outil e collecte et de diffusion de l’information. Pour sa part, le président du comité d’organisation, Cheick Sidy Diarra a indiqué que pour lui, il s’agira de penser au type de communication qui serait le mieux pour de telle situation, que stratégie de communication. Enfin M. Baba Akhib a indiqué que les projets de TDR seront prêts dans quelques jours, au début de la semaine prochaine. Il a rassuré que les TDR seront renvoyés par le comité d’organisation.

Fakara Faïnké

SourceLe republicain mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *