Dialogue politique inclusif : le concept concerne toutes les forces vives de la nation

Le Triumvirat, chargé de conduire le dialogue politique inclusif, a donné mercredi 3 juillet une conférence de presse au bureau du Médiateur de la République. C’était sous l’égide de Baba Akhib Haïdara, son porte-parole.

 

Le porte-parole du triumvirat, Baba Akhib Haïdara, a déclaré que le Mali est globalement frappé par des crises répétitives. Celles-ci sont dues à des querelles politiques, des impatiences syndicales ou d’autres agitations provenant des différentes parties de notre pays conduisant ainsi à une situation de crispation, à telle enseigne qu’on se demande «où va le pays ?».

Dans les différents coins du Mali et à tous les niveaux, explique-t-il, des hommes et des femmes conscients et responsables se sont dit qu’il faut qu’on aille vers une décrispation de la situation et que les Maliennes et les Maliens puissent se parler pour qu’ensemble, nous puissions arrêter  la dégringolade de notre pays.

Selon le médiateur de la République, le thème vient du monde politique. Mais, dit-il, la réalité doit aller au-delà des partis politiques. Avant de préciser qu’elle touchera à toutes les forces vives de la nation. «Il faut aller à la rencontre des gens, essayer de les entendre ; ce qu’on peut faire et ce qu’ils attendent de ce dialogue politique inclusif», a-t-il expliqué.

Le porte-parole Haïdara a aussi souligné la nécessité d’impliquer tous les Maliens. Toutefois, il a prévenu que le dialogue ne se passera pas dans la cacophonie, mais plutôt dans la substance.

Pour sa part, Aminata Dramane Traoré a affirmé que le peuple malien n’a jamais été aussi conscient du risque d’anéantissement du pays. «C’est  pourquoi tous les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur se soucient d’une éventuelle sortie de l’impasse. Nous devons attaquer le mal à la racine puisque, selon elle, le pays a un problème de diagnostic».

Anne Marie Soumouthéra

Source: Le Wagadu

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *