Diadié dit Amadou Sangaré – candidat pour la présidence du patronat du Mali : “Ma candidature est un acte de foi, un choix de cœur de transformation du Cnpm pour aider à transformer le Mali”

Diadié dit Amadou Sangaré est candidat pour la présidence du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm). Il a donné la primeur de cette information à la presse au cours du lancement de sa campagne, le samedi 12 septembre 2020, à l’hôtel Salam. Pour la circonstance, il était entouré des anciens ministres Konimba Sidibé et Maharafa Traoré et de Youssouf Bathily (président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali).

En lançant sa campagne pour la présidence du Patronat du Mali, Diadié dit Amadou Sangaré a avoué que sa candidature est un acte de foi, un choix de cœur, un acte fort qui repose sur des convictions et marqué du sceau des valeurs éternelles du Mali et de l’entreprise. “Ma candidature n’est ni désir ni prétention, mais surtout une ambition pour le secteur privé et pour le Mali. Elle n’est dirigée contre personne. Ma candidature est une offre pour une évolution face aux enjeux du monde moderne. Aujourd’hui, le Mali a un besoin d’une paix durable qui pourra sauver les entreprises et l’économie malienne. Ce qui est en jeu, c’est l’avenir de nos entreprises, l’intégration de nos économies dans un marché mondial. Pour cela, les entrepreneurs doivent se préparer et être prêts dès aujourd’hui et tout de suite car le monde de demain est celui de la création, de la créativité, de l’innovation et de la performance”, a-t-il déclaré.

La profession de foi du candidat pour porter plus haut le secteur privé malien

La volonté d’affirmation de la foi de Diadié dit Amadou Sangaré se manifeste par 5 engagements majeurs qui consistent, entre autres,  à contribuer à rassembler le secteur privé malien dans toute sa diversité en vue de créer une force commune capable de mieux porter sa voix sur les chantiers clés tels que l’amélioration du cadre des affaires ou le partenariat public-privé ; offrir aux acteurs du secteur privé malien des opportunités de renforcement de leurs capacités techniques, de management et de gouvernance en vue de renforcer leur compétitivité tant au plan national qu’international ; promouvoir, encourager et offrir des opportunités de développement de l’innovation, de best practices, d’éthique et de respect des normes et standards en vue de mieux positionner le secteur privé malien dans cet environnement de compétition internationale ; développer la coopération dans un esprit de solidarité et de création de synergie entre acteurs du secteur privé malien dans toute leur diversité verticale (grandes, moyennes, petites et micro-entreprises) transversales et géographique ; accroître la contribution du secteur privé malien à la consolidation de l’intégration économique sous régional et africaine en valorisant tous les avantages distinctifs nationaux.

“J’ai une foi inébranlable dans l’avenir du Mali et dans l’accomplissement de son destin en tant que nation unie et plurielle. J’ai foi dans le secteur privé et c’est pourquoi l’entreprise a été mon credo durant mon existence. Comme tous ceux qui prennent le risque d’investir, j’ai pu apprécier ce qu’elle apporte sur le plan de l’épanouissement personnel et pour l’essor des collectivités dans lesquelles nous vivons, qu’elles soient familiales ou nationales. J’ai foi dans l’avenir du Cnpm dont l’apport est incommensurable dans le regroupement des forces, des intelligences et des moyens des opérateurs économiques pour développer l’agriculture, le commerce, l’élevage et la promotion de l’entreprise. […] Le Cnpm est depuis sa création l’âme de cette aventure. […] Nous avons besoin de croire en nous, en ce que nous faisons, de croire aussi en l’avenir de notre pays, d’avoir pour lui et pour nos fils, une vraie ambition. Mais nous devons, pour cela, aimer le Mali comme le legs le plus sacré de nos ancêtres.

Les hommes d’affaires et les entrepreneurs maliens qui, tous les jours, investissent et prennent des risques sont l’expression même de cette croyance en notre nation. Ils sont arrimés à elle. Ils rêvent de sa grandeur et c’est pour cela qu’ils créent, jour après jour, semaine après semaine, de la richesse et des emplois. Ils le font dans l’indifférence et parfois même dans l’incompréhension, voire l’hostilité”, a-t-il souligné.

La vision de Diadié dit Amadou Sangaré : “Notre choix, c’est de transformer le Cnpm pour aider à transformer le Mali”

Sur sa vision du secteur privé, Diadié dit Amadou Sangaré soulignera que le secteur privé est le moteur de la croissance économique qui génère des opportunités pour une croissance plus inclusive. A ce titre, à ses dires, le secteur privé est l’un des vecteurs pour un épanouissement individuel et collectif.

“Notre choix, c’est de transformer le Cnpm pour aider à transformer le Mali. Il s’agira de bâtir un secteur privé dynamique soutenu par un Etat fort pour une croissance économique durable dans un environnement caractérisé par un dialogue social constructif et responsable. C’est du reste la voie royale à un climat incitatif aux investissements qui feront naître des entreprises compétitives pour exploiter les immenses richesses du pays. C’est là ma vision à la tête du Cnpm “, a-t-il indiqué.

Pour que cette vision soit une réalité, a-t-il affirmé, il lui faut certaines valeurs fondamentales qui sont, entre autres, l’acquisition de la culture d’entreprise pour que le Cnpm accompagne les opérateurs  économiques à cette acquisition ; le patriotisme et la souveraineté économique et le Cnpm doit encourager la création des entreprises nationales pour la production des richesses au Mali ; l’égalité des chances et la transparence (la saine concurrence suppose l’égalité réelle et la transparence dans l’attribution des marchés, une meilleure organisation et le respect de procédures plus rigoureuses, fondées sur l’éthique aideront en la matière) ; la solidarité nationale (le secteur privé doit créer les conditions pour une sécurité sociale minimale pour tous.

                       Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *