Déjeuner de presse de la Codem : Un espace d’échanges sur le Mali

La Convergence pour le Développement du Mali a organisé ce samedi 05 Avril 2014 au parc national un déjeuner avec les medias pour saluer leur dynamisme et leur engagement patriotique mais aussi en profiter pour échanger sur les grandes préoccupations de la nation. La rencontre était dirigée par le président du parti Housseyni Amion Guindo accompagné par une bonne partie de son bureau politique national sous les mélodies envoutantes de l’ensemble instrumental national.

CODEM HOUSSEYNI AMION GUINDO

                Tout juste après la mise en place, le président de la CODEM s’adresse à l’assistance et aux hommes de media qu’il a chaleureusement félicités pour leur engagement pour la cause du Mali et de ses intérêts surtout pendant les dernières campagnes électorales. Le président Guindo a aussi rappelé l’engagement de la CODEM comme une organisation politique à vocation africaine qui se bat pour défendre ses idées et son projet politique. Il a aussi rappelé que le parti de la quenouille en  6 ans d’existence est dans le peloton de tête des partis dans notre pays, eu égard à ses scores aux différentes élections. Ainsi le parti était arrivé 5ème au scrutin présidentiel et avait occupé le même rang avec 5 députés élus à l’assemblée nationale de notre pays. C’est donc avec un tel bilan que le parti prépare activement les municipales qui sont annoncées dans quelques semaines. C’est pourquoi, a martelé le président Guindo, le parti s’apprête à entamer dans quelques jours la visite des sections pour continuer le travail de sensibilisation et d’implantation. Il s’agit alors pour la CODEM  de faire mieux que les 444 conseils communaux de la dernière élection municipale de 2009.

 

 

Tout en ayant adhéré à l’initiative  du report du scrutin municipale, le président encourage le gouvernement à poursuivre ses efforts pour une participation effective des refugiés. Par la même occasion, le président attire l’attention des autorités sur la nécessité de la relecture de la loi électorale tout comme l’urgence d’insuffler au cadre de concertation des partis politiques un dynamisme nouveau.

 

 

Le président du parti a jeté un regard sur le contexte économique difficile actuel de notre pays avec son corolaire d’incendies de marché pour lesquels il demande une enquête pour situer les responsabilités. Il demande donc au gouvernement d’apporter toute son assistance aux sinistrés des incendies pour une relance rapide de l’activité économique.

 

 

La CODEM apporte tout son soutien à la nouvelle commission justice, vérité et réconciliation tout comme elle salue l’installation de la haute cour de justice qui est une institution de la république. Contrairement à certaines informations de coulisse, le président Guindo ne fait pas un lien direct entre l’installation de cette institution de la république et le jugement de l’ancien président, car pour Poulo cette institution est prévue par la constitution de notre pays, son installation est donc une avancée démocratique.

 

 

L’intermède concernant les question des medias a surtout porté sur l’appartenance de la CODEM à la majorité présidentielle, l’échec du président à la députation à Sikasso … A ces préoccupations le président a apporté des réponses en signifiant l’appartenance sans ambigüité de la CODEM à la majorité. En outre pour le président il n’y a pas eu d’échec à Sikasso au regard des forces en présence et de la marge qui a séparé les protagonistes du second tour.

Youba KONATE

 

SOURCE: Zénith Balé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *