Dégradation de la situation sécuritaire : Pour mensonge d’Etat : l’URD réclame la tête du ministre de la Défense

Pour le 1er vice-président de l’URD, Pr. Salikou Sanogo, le ministre de la Défense Tiéman Hubert Coulibaly doit être  purement et simplement remercié du gouvernement pour, a-t-il expliqué, avoir annoncé la reprise du camp de Nampala par les FAMa alors qu’il en était rien.

ministre defense ancien combattant udd tieman hubert coulibaly

Les leaders du parti de la Poignée de main étaient hier face à la presse à la Maison de la presse pour évoquer les graves événements de Nampala et de Kidal la semaine dernière. Le 1er vice-président de l’URD fera d’abord part de l’indignation de son parti face à la communication désastreuse autour de cette attaque par le gouvernement.

“Le ministre de La Défense et des Anciens combattants déclare avec un sérieux déconcertant le même jour à la télévision nationale que nos forces sont revenues reprendre le contrôle du camp et sécuriser la ville. Son message a été relayé par son homologue de la communication, porte-parole du gouvernement sur RFI le lendemain 20 juillet 2016. Au même moment, les populations de Nampala étaient abandonnées à elles-mêmes. Aucun renfort pompeusement annoncé par ces deux membres du gouvernement n’était présent dans la ville”, a souligné le parti du chef de file de l’opposition malienne.

Et le Pr Salikou Sanogo de poursuivre que le maire de Nampala, entre autres, interrogé par la presse malienne et internationale dont Jeune Afrique, a démenti formellement les propos tenus la veille par les deux ministres.

Au regard de ce mensonge qu’il qualifie d’Etat, l’URD se demande pourquoi un président et un Premier ministre d’un pays en crise comme le Mali peuvent se permettre de garder dans une équipe gouvernementale, censée apporter la paix et la stabilité, des ministres déconnectés de tout sauf du mensonge.

Pour l’URD, le ministre de la Défense et des Anciens combattants Tiéman Hubert Coulibaly, et le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Me Mountaga Tall, à défaut de se démettre, devaient être purement et simplement être remerciés du gouvernement.

Oumar B. Sidibé

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *