Déclaration du parti SADI sur le meeting «An Ka Ben» de réconciliation du 21 mai 2016 ayant regroupé la Majorité et l’opposition

Le peuple malien a été témoin de la rencontre du 21 mai 2016 dite meeting An Ka Ben (opposition et majorité) organisé au Centre international de Conférence de Bamako.

Cette rencontre a regroupé les proches des chefs d’Etat de Moussa Traoré à Ibrahima Boubacar Keita en passant par Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré et Dioncounda Traoré.

parti solidarité africaine democratie independance sadi docteur oumar mariko depute

Le Parti SADI retient qu’il s’agit d’une rencontre de réconciliation entre les élites politiques qui ont pillé en toute impunité le Mali durant 48 ans et qui viennent parler de réconciliation nationale aux Maliens.

En fait qui se réconcilie avec qui ?

Ce sont les fils, neveux, et proches de nos chefs d’Etat, c’est-à-dire les élites prédatrices qui ont dirigé le pays de 1968 à nos jours et qui ont mis à genou notre pays.

Ils ont : divisé les communautés en créant des milices ethniques ; instrumentalisé les élèves et étudiants, initié et entretenu la violence dans l’espace scolaire pour casser l’école malienne ; affaibli les forces de défense et de sécurité ; bradé à tour de bras les sociétés et entreprises nationales jetant dans la rue des milliers de chômeurs ; organisé le pillage des ressources minières en complicité avec les sociétés multinationales ;

De quoi ont-ils parlé au cours de ce meeting ?

-de l’accaparement des terres ?  Que nenni ce sujet ne les concerne pas ! Du chômage massif des jeunes ? Pas la moindre allusion ; de la crise d’eau dans le pays ? Ils n’en ont cure, ils ont des forages privés et de l’eau minérale ; de l’insécurité ? Ils sont sécurisés par les bergers allemands et les sociétés privées de sécurité ; du délabrement de l’école ? Pas du tout, leurs enfants étudient à l’étranger ! De la déliquescence du système de santé ? Hors de question, Ils se soignent à l’étranger.

En fait, ils ont parlé d’eux-mêmes, en tant que caste privilégiée à part entière devant se serrer les coudes pour faire face au peuple. Face à un tel étalage d’arrogance et de mépris, le parti SADI : lance un appel au peuple malien  et particulièrement : aux jeunes  du Mali ; aux associations de défense des partants volontaires à la retraite ; aux associations des licenciés des entreprises et sociétés d’Etat ; aux associations de chômeurs ; aux artisans, aux paysans, aux éleveurs, pêcheurs et aux fonctionnaires à se serrer les coudes et à se dresser victorieusement contre ces bourreaux.

Le parti SADI lance un appel particulier aux syndicats des travailleurs pour la constitution d’un véritable front populaire pour la défense des intérêts de notre peuple par la construction d’un nouveau type d’Etat de justice, de solidarité et de prospérité pour le peuple malien.

Mobilisons-nous pour mettre fin au règne de l’arrogance, du mépris, de l’injustice !

48 ans de misère, ça suffit !

 

Bamako, le 24 mai 2016

Pour le Bureau Politique

Le Président

Dr. Oumar MARIKO

Député à l’Assemblée Nationale  du Mali

 

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *