Déclaration de politique générale: les ‘ axes prioritaires

Le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA, a présenté hier lundi aux députés sa Déclaration de politique générale (DPG) qui détermine et fixe les priorités du Gouvernement pour la satisfaction des besoins de la population. A travers de ce document de 33 pages, le Gouvernement exprime son engagement de parachever la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, de continuer avec le processus d’apaisement du climat social, de mettre en œuvre le Programme présidentiel d’urgences sociales et enfin d’adapter notre diplomatie aux exigences de notre place et notre rôle dans les questions sous régionales, régionales et internationales.

Premier ministre Abdoulaye Idrissa maiga pm discours conference declaration politique assemblee national issiaka sidibe president

La plénière était présidée par le Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issiaka SIDIBE. C’était également en présence du plusieurs membres du Gouvernement ainsi que des responsables de services de notre administration.
La présentation de ce document politique est un exercice constitutionnel prévu par l’article 78 de notre Constitution qui exige du Premier ministre de présenter sa Déclaration de politique générale aux députés.
D’entrée de jeu, le Premier ministre, après l’ouverture de la plénière, a adressé ses remerciements au Président IBK pour la confiance placée en lui pour conduire l’action du Gouvernement.
A la tête du Gouvernement, Abdoulaye Idrissa MAIGA, promet d’assurer la satisfaction des aspirations légitimes du peuple malien qui restera la boussole de son équipe, tout en s’engageant à accomplir la mission qui est la sienne. Cette mission, a indiqué le Premier ministre, sera consacrée à la recherche inlassable du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité qui constitue, à ses yeux, la condition indispensable au développement durable.
S’agissant de ce document politique qui s’inspire du mandat du Président de la république donné à son chef du gouvernement, il s’articule autour 4 axes essentiels : le parachèvent de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger ; l’apaisement du climat social ; la mise en œuvre le Programme présidentiel d’urgences sociales ; et enfin l’adaptation de notre diplomatie aux exigences de la place du Mali et de son rôle aussi bien dans les questions sous régionales, régionales qu’internationales.
Selon lui, ces 4 axes prioritaires répondent à des réoccupations fondamentales de notre pays.

« Le Mali en paix »
C’est le concept que le Chef du gouvernement entend développer pour l’avènement de la paix, de la réconciliation nationale dans notre pays.
Selon le Premier ministre, cette initiative prend en compte toutes les initiatives et les mesures réalistes entreprises dès le début du mandat présidentiel. Dans sa mise en œuvre, a-t-il souligné, cette initiative sans relâche veillera à la réforme de notre armée tout en appliquant, de façon efficiente et rigoureuse, la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM).
En même temps que le « Mali en paix » sera en marche, l’Etat continuera à renforcer et à équiper notre armée qui est de plus en plus la cible des attaques terroristes sur notre territoire national. Ainsi, le Gouvernement mettra l’accent sur le renforcement des capacités d’anticipation, d’intervention et de protection des Forces de défense et de sécurité par l’acquisition d’équipements appropriés et modernes, notamment les aéronefs et les matériels de soutien technique pour l’armée de l’air.
En plus de ces actions, a fait savoir le Premier ministre, un Plan intégré de sécurisation des régions du Centre (Ségou et Mopti) sera mis en œuvre sans délai en plus duquel sera accordé une attention requise et la diligence nécessaire pour la mise en œuvre de la Réforme du secteur de sécurité (RSS).
Ces mesures, espère-t-il, vont conduire progressivement au retour de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, plus particulièrement en assurant un retour visible de l’administration à Kidal et l’installation des structures de l’Etat dans la nouvelle région de Taoudenit. En effet, pour la concrétisation de ces actions, le Premier ministre a expliqué que le Gouvernement a déjà en tête la mise en œuvre d’une approche nationale en trois actions qui s’exécutera en trois actions fortes et en trois temps, à savoir: Action « Kidal » ; Action « Delta du Niger » et ; Action « Boucle du Niger ».
Il a informé que dans le cadre de ces actions le Gouvernement a décidé d’envoyer d’ici au 30 juin au plus tard, une mission de bons offices dans les régions de Kidal, du Delta Intérieur et de la Boucle du Niger. L’objectif ultime de cette mission de bons offices est de rendre effective la présence de l’Etat à Kidal, de contribuer à stabiliser le Centre et surtout de consolider davantage le vivre ensemble.

Le climat social
Le chef du Gouvernement a rappelé que les différentes grèves que le pays a connues, ces temps-ci, dénotent d’un certain malaise dans notre société, nécessitant une approche nouvelle pour aller de l’avant. De ce point de vue, le dialogue social, estime-t-il, sera le fil conducteur de toutes les actions que les différents ministères auront à mener dans le cadre de l’apaisement du climat social.
Ainsi, a-t-il indiqué, le Gouvernement s’efforcera aussi de développer le dialogue avec les autres institutions, car c’est bien seulement dans un climat social apaisé, grâce à la concertation entre toutes les parties, qu’il sera possible de réaliser le programme du Gouvernement et consolider les acquis démocratiques. Pour ce faire, a annoncé le chef du Gouvernement, une série de conférences sociales qui traiteront de la problématique salariale; de l’éducation ; de la santé et de l’enseignement supérieur, aura lieu.
Par ailleurs, le Premier ministre a déclaré que le Gouvernement s’efforcera de soutenir et amplifier la stratégie de transfert des ressources aux Collectivités territoriales pour la réalisation de l’objectif de 30% des ressources transférées en 2018.

Le Programme présidentiel d’urgences sociales
Programme avec des initiatives de faire face aux attentes de la population, selon les explications du Premier ministre, le programme dénommé « Programme Présidentiel d’Urgences Sociales » a été conçu. Selon lui, c’est un vaste chantier du président de la République qui vise à réduire de façon significative les inégalités dans l’accès aux services sociaux de base pour la période 2017-2020. Il est essentiellement basé sur les secteurs suivants : l’eau, la santé, l’énergie et les pistes rurales.
Cet important programme sera conduit de manière diligente et contribuera fortement à la restauration de l’Etat et aux capacités de celui-ci à fournir aux populations vulnérables des services essentiels de base à un coût abordable. C’est pourquoi dans le cadre de sa mise en œuvre rapide, le Gouvernement œuvrera, avec équité dans la gestion de chacun de ces secteurs.
« Je puis vous assurer que le Gouvernement et moi-même continuerons à adopter des principes d’éthique pour une bonne gouvernance des programmes et projets à mettre en œuvre», s’est-il engagé.
Dans le secteur de l’eau, ce programme veillera à la réalisation du Projet d’Alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala en 2018 qui sera rigoureusement suivi, afin de permettre l’accès à l’eau potable à plus d’un million de personnes ; de réaliser 449 équivalents points d’eau modernes en milieu urbain et semi-urbain dont 55% en 2017 et 45% en 2018.
Ainsi, l’impact attendu à la fin de ce programme est l’amélioration du cadre de vie, des conditions sanitaires, la réduction des pénuries et services d’eau potable.
En plus, il permettra l’allègement des dépenses liées aux soins médicaux pour les ménages, la diminution des maladies liées à l’eau et aux déchets, l’allègement de la corvée d’eau, l’amélioration de la scolarité des filles.
Dans le secteur de la santé, la Déclaration de politique générale du Gouvernement indique que la mise en œuvre de la réforme sanitaire ainsi que le renforcement des plans et stratégies pour mieux organiser le système de gestion des grands hôpitaux (Point G, Hôpital Gabriel Touré, Hôpital du Mali, Hôpital de Kati ainsi que les hôpitaux régionaux) se poursuivront.
Ce dispositif sera soutenu par une nouvelle initiative présidentielle appelée «Centre de vie Communautaire» qui permettra un diagnostic rapide de certaines maladies et la prise en charge des affections courantes et endémiques ainsi que les actions d’information, de communication, d’éducation pour la santé, l’hygiène publique, la prévention et la vie courante.
En plus de ces actions, le Gouvernement prend l’engagement de procéder à l’érection de 12 Centres de Santé Communautaires en Centres de Santé de Référence, de 6 Centres de Santé de Référence en Etablissements Publics Hospitaliers de 2ème référence, de 4 Établissements Publics Hospitaliers de 2ème référence en 3ème référence. Aussi, s’est-il engagé à diligenter le démarrage des travaux de construction des Centres d’Hémodialyse des Hôpitaux de Mopti et de Kayes, du Centre de prise en charge de la drépanocytose et de la Banque de sang à l’Hôpital de Mopti et le nouvel hôpital de Kayes.
Quant au secteur de l’énergie, à terme (en 2018), le Gouvernement se propose de porter le taux d’accès à l’électricité en milieu urbain à 89% contre une réalisation de 80% en 2015 et pour le milieu rural, 31,23% contre 16,57% en 2015.
Par contre, s’agissant de l’éducation, de nombreuses mesures sont annoncées en vue notamment d’améliorer la qualité de l’éducation dans notre pays. Parmi ces mesures, il y a la construction des écoles, des instituts, des centres d’apprentissage, entre autres.
Pour les pistes rurales, les actions porteront sur la construction ou la réhabilitation de 925 km de pistes rurales dans les régions de Koulikoro, Sikasso et de Mopti dont 400 km pour faciliter l’accès aux vergers de mangues en toute saison dans les zones de Yanfolila et de Sikasso. S’y ajoutent la réalisation de 445 km de pistes pastorales et la réhabilitation de 330 km de pare-feu aménagés.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *