Décès du Premier ministre ivoirien : Dr Boubou Cissé salue la mémoire d’un grand commis de l’État

La Côte d’Ivoire pleure le chef de son gouvernement Amadou Gon Coulibaly, décédé brutalement le 8 juillet dernier à l’âge de 61 ans. À Bamako, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, s’est rendu hier à la représentation diplomatique de ce pays voisin à Hamdallaye ACI 2000 où il a signé le livre de condoléances.

 

«Il y a quelques jours seulement, nous nous réjouissions de ton retour de France souriant, en grande forme, accueilli avec autant de joie par le président de la République, Alassane Ouattara et l’ensemble des membres du gouvernement. Un grand bonheur pour nous tous. Hélas, un bonheur beaucoup trop éphémère.  Aujourd’hui, mes pensées vont à ta famille, au président de la République, à tes amis, au peuple ivoirien, soudainement plongés dans la tristesse.  Tu as servi ton pays avec dévouement, engagement et loyauté jusqu’à ton dernier souffle.

Tu restes pour nous un leader exemplaire, un grand commis de l’État, un fidèle. L’homme aux grandes qualités humaines et professionnelles nous manquera. Dors en paix cher aîné Amadou ! Puisse le bon Dieu t’accueillir parmi les bienveillants ! Toutes mes condoléances et celles du peuple malien à ta famille et au peuple ivoirien !».

C’est le message écrit par Dr Boubou Cissé dans le livre de condoléances, en présence du 1er conseiller à l’ambassade de la Côte d’Ivoire au Mali, Michia N’takpe et du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Boubacar Gouro Diall.

Cette disparition brutale du chef du gouvernement est une lourde perte pour la Côte d’Ivoire.  Elle a eu lieu à quelques mois de la présidentielle. Amadou Gon Coulibaly avait été désigné candidat par le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à la prochaine présidentielle. Il est décédé le 8 juillet dernier après avoir passé deux mois d’hospitalisation et de convalescence en France. Quelques heures avant son décès, Amadou Gon Coulibaly avait été victime d’un malaise en plein conseil des ministres, le premier d’ailleurs auquel il participait depuis son retour au pays moins d’une semaine.

Transféré par ambulance dans une polyclinique d’Abidjan, son décès a été annoncé quelques heures plus tard par le secrétaire général de la présidence ivoirienne.  Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat du RHDP à la prochaine présidentielle pour probablement succéder à Alassane Ouattara avec qui il a collaboré pendant ces 30 dernières années.

Dieudonné DIAMA

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *